Colligere & compilare, voces paginarum : organiser la parole de Dieu et la critique historique de la répétition écrite : recherche et histoire des textes à l'origine de la tradition antijuive en Occident (1000-1322)

par Niek Thate

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Jean-Claude Schmitt.


  • Résumé

    La thèse porte sur un problème de la critique philologique et historique moins étudiée, c. à. D. Celui de la répétition de textes sans variantes importantes, dont les leçons sont presque toujours retenues par les philologues qui les considèrent sans intérêt pour la restitution de l'archétype du texte, tandis que, parce que la question de la véracité de ce qui est dit dans le texte n'est pas influencé par un manque de leçons différentes, les historiens ont tendance de passer sous silence le fait de la «répétition» du contenu. Ce qu'on peut néanmoins apprendre de ces répétitions est montré par l'analyse de la quasi-totalité des anecdotes anti-juives qui, bien qu'elles datent souvent de périodes beaucoup plus antiques, furent inclues dans le discours anti-juive pendant la période 1000-1322. L'auteur fait une analyse assez complète de quatre traditions textuelles, i. E. Des textes hagiographiques lus dans la liturgie, des textes transmis en référence à la Vierge, des sommes de saints qui représentent une refonte de textes hagiographiques antérieurs, et des compilations & exempta, faites en général pour assister dans la prédication. Une distinction nette est proposée entre deux types de traitement de textes, le procédé de colligere, lier des textes dans un seul recueil afin qu'ils puissent être lus ensemble, sans qu'ils fussent soumis à des changements majeurs, et celui de compilare, ce qui peut impliquer la déchirure de textes exemplaires dans le ravage dans lequel le compilateur s'exprime par l'utilisation de mots empruntés à des textes auparavant traités comme ayant d'autorité. Dans l'analyse historique une distinction est faite entre la répétition du «même» et celle du «semblable», qui permet d'évaluer des changements à première vue sans beaucoup d'intérêt. L'objectif de la thèse est donc de contribuer à l'enrichissement de la critique historique, au moyen d'une considération minutieuse de l'histoire d'un corpus de textes assez important qui en plus avait des conséquences dans l'histoire médiévale pour les relations judéo-chrétiennes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 6 vol. (1254 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.1208-1254. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.