Rendre le social plus politique : guerre coloniale, immigration et pratiques sociologiques d'Abdelmalek Sayad et de Pierre Bourdieu

par Amín Pérez

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Le président du jury était Stéphane Beaud.

Le jury était composé de Kamel Chachoua, Afrânio Garcia, Enrique Martín-Criado, Georges Steinmetz.


  • Résumé

    À quoi sert la sociologie et dans quelles conditions peut-elle être efficace ? Ce sont les questions que se posent Pierre Bourdieu et Abdelmalek Sayad en situation coloniale et que ce travail se propose de restituer. Un premier moment de cette thèse suit pas à pas le travail des deux apprentis ethnographes en guerre d'indépendance en Algérie et d'institutionnalisation de la sociologie comme discipline. L'analyse de leurs archives personnelles, confrontée à un ensemble d'entretiens et à l'étude bibliométrique sur la réception de leurs œuvres, rend compte de la genèse sociale de la sociologie critique en rupture des débats politiques et épistémologiques de l'époque et dévoile les nécessités et les contraintes d'une démarche sociologique constituée comme moyen pour faire de la politique. Dans un deuxième moment, on s'intéresse au devenir de Sayad en sociologue des migrations, inscrit dans les milieux intellectuel, administratif et militant. Cette partie se propose de contribuer à l'étude de dominés qui travaillent sur d'autres possibles dans le champ des dominants, voire envisagent la consécration intellectuelle dans d'autres lieux que l'univers académique. L'analyse biographique et des modalités d'engagement de Pierre Bourdieu et d'Abdelmalek Sayad constitue une contribution sur les possibilités réelles d'être un sociologue engagé. À la croisée d'une sociohistoire des questions coloniale et migratoire, d'une ethnographie des pratiques intellectuelles et d'une histoire des sciences sociales, cette thèse restitue empiriquement le sens indissociablement politique et scientifique de la pratique sociologique.


  • Résumé

    What is the purpose of sociology and under what conditions can it be practical? These are the questions posed by Pierre Bourdieu and Abdelmalek Sayad in a colonial situation and that this thesis aims to restore. The first part of this thesis follows step by step the work of both ethnographers in training in the context of the independence war of Algeria and at the time of the institutionalization of sociology as a discipline. The analysis of their personal archives, faced with a series of interviews and a bibliometric study of the reception of their works, reflects the social genesis of a critical sociology, out of the political and epistemological debates of the time, and reveals the needs and constraints of a sociological approach making a way to politics. In the second part, we are interested in the becoming of Sayad a sociologist of migrations, and implicated in intellectual, administrative and militant circles. This part suives to contribute to the study of the dominated working for another possible in the field of the dominant, even considering intellectual consecration in places other than the academie world. The biographical analysis and the modes of engagement of Pierre Bourdieu and Abdelmalek Sayad is a contribution to the real possibilities of being a committed sociologist. At the crossroads of a socio-history of colonial and migration issues, of an ethnography of intellectual practices and a history of social science, this thesis renders emprically the inextricably political and scientific sense of sociological practice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (493 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.411-429. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-32
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.