Devenir adulte quand le soutien familial fait défaut : sociologie d'une jeunesse vulnérable

par Virginie Muniglia

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Serge Paugam.

Le président du jury était Claude Martin.

Le jury était composé de Isabelle Frechon, Patricia Loncle-Moriceau.

Les rapporteurs étaient Danilo Martuccelli, Olivier Schwartz.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'expérience des jeunes adultes pour qui le soutien familial fait défaut avant qu'ils aient stabilisé leur trajectoire d'intégration. Ce faisant, elle soulève deux enjeux. D'une part, en envisageant le passage à l'âge adulte comme un épisode biographique crucial, cristallisant la nécessité d'avoir à trouver sa place dans la société, tout en satisfaisant à l'impératif de réalisation de soi propre à l'individu contemporain, elle analyse la manière dont les individus se confrontent à cette épreuve. D'autre part, dans la mesure où la solidarité publique à l'égard des populations jeunes s'adosse moins à des droits sociaux qu'à des secours contractualisés, elle explore les stratégies et les enjeux identitaires qui se nouent dans l'interaction avec les professionnels. À partir d'une analyse typologique des expériences vécues, ce travail invite à considérer l'hétérogénéité des liens sociaux sur lesquels ces jeunes peuvent s'appuyer, mais aussi les mécanismes de compensation qui peuvent se jouer lorsque l'un de ces liens est fragilisé. Il montre, en outre, qu'une partition de la vulnérabilité juvénile s'opère à travers le traitement social de ses difficultés. Les uns, en mesure de répondre aux exigences de la logique d'activation, bénéficient des dispositifs les plus protecteurs. Les autres, plus démunis du point de vue des ressources et des supports qu'ils peuvent mobiliser, et refusant les perspectives disqualifiées qui se dessinent pour eux, sont relégués dans le circuit de l'infra-assistance. L'apathie, l'agressivité ou le retrait, apparaissent, pour ces derniers, comme la seule façon de maintenir une position d'acteur.


  • Résumé

    This thesis focuses on the lived experiences of young people who cannot rely on family support before their integration trajectory having been stabilized. Doing so, it raises two main issues. First, it analyzes the way individuals cope with the trial of transitions to adulthood, considered here as a crucial biographical phase crystallizing both the necessity to find a place in the society and the requirement of self-fulfillment typical for the contemporary individual. Second, it explores strategies and identity issues at stake settled in the interaction with the intervention logics of public solidarity which, regarding young people, are built less on a social rights basis than on contract-based assistance mechanisms in a logic of activation. By proposing a typological analysis of the youth lived experiences, this research considers the heterogeneousness of the social ties young people can rely on for protection and recognition, as well as the compensation mechanisms that can take place when one of the ties is weakened. Moreover, it reveals that the way social difficulties are dealt with leads to the partitioning of youth vulnerability into several paths. Those who are able to meet the requirements of the activation logic can also benefit from the most protective measures. The others, deprived from the needed resources and supports, and refusing the discredit of the perspectives they are faced with, are relegated to the realm of under-assistance. Apathy, aggressiveness or withdrawal, appear then, for those young people, as the only way to maintain their agency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (473 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.449-466. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.