Féministes musulmanes dans le contexte postcolonial de l'Europe francophone : stratégies identitaires et mobilisations translocales

par Malika Hamidi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Farhad Khosrokhavar.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les processus identitaires à l'œuvre ainsi que les stratégies et formes de mobilisations caractéristiques des cadres associatives qui se définissent comme féministes et musulmanes dans l'espace francophone. En effet, c'est au cours des années 2000 que l'on assiste à l'apparition d'un nouveau sujet féminin musulman qui aspire à un processus d'émancipation d'abord dans le langage de la religion puis dans une perspective féministe. En se positionnant comme féministes et musulmanes, elles sont considérées comme des subalternes politiques car elles refusent les frontières qui leur sont imposées dans le champ féministe et islamique. Pourtant, les tenantes de cette « rhétorique féministe islamique » sont engagées dans un véritable travail de reconstruction identitaire définissant d'une manière inédite une identité hybride qui combine le féminisme et la religiosité. Notre recherche présente une variété de féministes musulmanes dont les discours varient, que ce soit au niveau de leur rapport à la religion ou au féminisme, dans la façon de se définir et d'agir dans la lutte pour les droits des femmes dans la communauté musulmane comme dans la société civile. Du point de vue discursif, elles vont d'une part, démontrer que les théories liées au genre constituent un véritable processus de subjectivation qui peut s'élaborer dans l'épistémologie islamique. D'autre part, en réquisitionnant la théologie musulmane, elles théorisent une pensée critique en proposant une relecture du corpus religieux à la lumière de l'esprit égalitaire du texte sacré. Du point de vue des stratégies d'action, elles investissent les mouvements féministes, du local au global, dont elles se réapproprient les principes de justice et d'égalité tout en forgeant des alliances stratégiques à partir de principes communs pour élaborer des stratégies collectives de résistance contre un système inégalitaire. Cette génération de militantes d'un nouveau genre semble alors contribuer à l'émergence de cette 4eme vague féministe qui s'inscrit elle, non pas dans la continuité, mais dans la réforme de l'idéologie dominante. C'est dans cette perspective que l'apport des théories postcoloniales et le paradigme d'instersectionnalité semblent être des concepts pertinents pour appréhender les enjeux du féminisme musulman en Europe francophone dans l'espoir d'envisager un féminisme décolonisé et anti-impérialiste.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (327, 57 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.301-318. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-24

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.