Les caractères de l’identité : écrivains, imprimeurs et lecteurs en Nouvelle-Espagne (1571-1650)

par Gabriela Vallejo

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Serge Gruzinski.


  • Résumé

    La Nouvelle-Espagne du XVIème siècle était un espace de projection des idées culturelles et des moyens techniques européens à travers de la circulation de livres imprimés et des gravures. Néanmoins, les émigrés à ce Nouveau Monde, et une partie de la population autochtone, étaient dans la mesure d'aller au-delà de la simple réception passive. En l'espace d'une génération des métropoles comme Mexico ou Puebla de los Angeles avaient enrichi un milieu intellectuel qui, de par ses spécificités, était en condition de s'adapter aux grandes courantes intellectuelles et culturelles. De ces nouveaux centres est issue une vision du monde particulière qui pouvait aussi être compréhensible et cohérente dans les autres régions qui ont participé dans ce processus de transformation en Europe, en Amérique, en Asie. Cette thèse vise à montrer comment ce royaume, au début une terre de conquête devint un centre culturel de la parole écrite, et révèle quels furent ses protagonistes et comment ils se sont définis par rapport à la Monarchie Hispanique. À travers cette analyse on peut vérifier jusqu'à quel point ce qui s'est passé en Nouvelle-Espagne eu les mêmes rythmes que dans d'autres territoires, eux aussi liés par cette première mondialisation.

  • Titre traduit

    Types of Identity : Writers, Printers and Readers in New Spain : 1571-1650


  • Résumé

    The kingdom of New Spain in the 16th century was a space of projection of European cultural ideas and techniques through the circulation of printed books and engravings. Nevertheless, the emigrants to the New World, along with a part of the native population, were able to go beyond the mere passive reception of these cultural means. In only one generation, such metropolis like Mexico and Puebla de los Angeles were able to consolidate a proper cultural background that from its specificity were in condition to adapt to the great intellectual and cultural currents to produce a particular view of the world that could also be understood by other regions that participated in this same process in Europe, America and Asia. This dissertation pretends to show how this kingdom transformed from a conquered land to a cultural centre of the written word, who were its main characters and how they defined themselves in relation to the Spanish Monarchy. Through this analysis we can verify to what point what happened in New Spain had the same rhythms as other central territories deeply related in an already globalized world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (535 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.475-514. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-11

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.