Towards better privacy preservation by detecting personal events in photos shared within online social networks

par Eliana Raad

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Richard Chbeir.

Le président du jury était Kokou Yétongnon.

Le jury était composé de Philippe Aniorté, Ernesto Damiani.

Les rapporteurs étaient David Gross-Amblard, Harald Kosch.

  • Titre traduit

    Vers une meilleure protection de la vie privée par la détection d'événements dans les photos partagées sur les réseaux sociaux


  • Résumé

    De nos jours, les réseaux sociaux ont considérablement changé la façon dont les personnes prennent des photos qu’importe le lieu, le moment, le contexte. Plus que 500 millions de photos sont partagées chaque jour sur les réseaux sociaux, auxquelles on peut ajouter les 200 millions de vidéos échangées en ligne chaque minute. Plus particulièrement, avec la démocratisation des smartphones, les utilisateurs de réseaux sociaux partagent instantanément les photos qu’ils prennent lors des divers événements de leur vie, leurs voyages, leurs aventures, etc. Partager ce type de données présente un danger pour la vie privée des utilisateurs et les expose ensuite à une surveillance grandissante. Ajouté à cela, aujourd’hui de nouvelles techniques permettent de combiner les données provenant de plusieurs sources entre elles de façon jamais possible auparavant. Cependant, la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux ne se rendent même pas compte de la quantité incroyable de données très personnelles que les photos peuvent renfermer sur eux et sur leurs activités (par exemple, le cas du cyberharcèlement). Cela peut encore rendre plus difficile la possibilité de garder l’anonymat sur Internet dans de nombreuses situations où une certaine discrétion est essentielle (politique, lutte contre la fraude, critiques diverses, etc.).Ainsi, le but de ce travail est de fournir une mesure de protection de la vie privée, visant à identifier la quantité d’information qui permettrait de ré-identifier une personne en utilisant ses informations personnelles accessibles en ligne. Premièrement, nous fournissons un framework capable de mesurer le risque éventuel de ré-identification des personnes et d’assainir les documents multimédias destinés à être publiés et partagés. Deuxièmement, nous proposons une nouvelle approche pour enrichir le profil de l’utilisateur dont on souhaite préserver l’anonymat. Pour cela, nous exploitons les évènements personnels à partir des publications des utilisateurs et celles partagées par leurs contacts sur leur réseau social. Plus précisément, notre approche permet de détecter et lier les évènements élémentaires des personnes en utilisant les photos (et leurs métadonnées) partagées au sein de leur réseau social. Nous décrivons les expérimentations que nous avons menées sur des jeux de données réelles et synthétiques. Les résultats montrent l’efficacité de nos différentes contributions.


  • Résumé

    Today, social networking has considerably changed why people are taking pictures all the time everywhere they go. More than 500 million photos are uploaded and shared every day, along with more than 200 hours of videos every minute. More particularly, with the ubiquity of smartphones, social network users are now taking photos of events in their lives, travels, experiences, etc. and instantly uploading them online. Such public data sharing puts at risk the users’ privacy and expose them to a surveillance that is growing at a very rapid rate. Furthermore, new techniques are used today to extract publicly shared data and combine it with other data in ways never before thought possible. However, social networks users do not realize the wealth of information gathered from image data and which could be used to track all their activities at every moment (e.g., the case of cyberstalking). Therefore, in many situations (such as politics, fraud fighting and cultural critics, etc.), it becomes extremely hard to maintain individuals’ anonymity when the authors of the published data need to remain anonymous.Thus, the aim of this work is to provide a privacy-preserving constraint (de-linkability) to bound the amount of information that can be used to re-identify individuals using online profile information. Firstly, we provide a framework able to quantify the re-identification threat and sanitize multimedia documents to be published and shared. Secondly, we propose a new approach to enrich the profile information of the individuals to protect. Therefore, we exploit personal events in the individuals’ own posts as well as those shared by their friends/contacts. Specifically, our approach is able to detect and link users’ elementary events using photos (and related metadata) shared within their online social networks. A prototype has been implemented and several experiments have been conducted in this work to validate our different contributions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Towards better privacy preservation by detecting personal events in photos shared within online social networks


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Towards better privacy preservation by detecting personal events in photos shared within online social networks
  • Détails : 1 vol. (206 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.187-205. 204 références
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.