La géométrie du sens : la polysémie verbale en question

par Monia Sendi

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Philippe Monneret et de Mohamed Bouattour.

Les rapporteurs étaient Iva Novakova, Mokhtar Shannoun.


  • Résumé

    Notre étude porte sur la notion de géométrie de sens. Ainsi, l’étude de la notion de verbe occupe l’axe principal de notre thèse. Cette notion est connue par sa complexité. Cela s’explique par la forte polysémie des verbes français. Nous avons focalisé notre étude sur l’analyse syntactico-sémantique des verbes « monter» et « passer ». La notion de polysémie, malgré sa grande importance, reste toujours très difficile à formaliser. Nous avons tenté, dans cette étude, d’utiliser trois dictionnaires électroniques pour désambiguïser les verbes « monter » et « passer ». Ce travail permet de rendre compte de l’influence de la syntaxe et du lexique sur les sens de ces deux verbes. Dans notre démarche, nous avons utilisé la méthode de désambiguïsation automatique de B. Victorri qui a pour spécificité l’analyse des unités lexicales polysémiques. Ce modèle se base sur des théories linguistiques et il exploite les mathématiques et l’informatique dans l’objectif de bien décrire et de résoudre le problème de la polysémie verbale. Donc, notre travail est pluridisciplinaire. C’est là où l’informatique et les mathématiques sont au service de l’analyse des langues naturelles.

  • Titre traduit

    The geometry of meaning : verbal polysemy in question


  • Résumé

    Our study focuses on the concept of geometry of sense. the study of the concept of verb occupies the main axis of our thesis. This concept is known for its complexity. This is explained by the polysemy of French verbs. We focused our study on the syntactic-semantic analysis of the two verbs "to climb " and "to pass". Indeed, the multiplicity of use involves the notion of verbal polysemy. This notion despite its importance is still very difficult to formulate. We have tried in this study using three electronic dictionaries to disambiguate the verbs "to climb " and "to pass". This work allows us to account for the influence of the syntax and vocabulary of the senses of these two verbs. We explained the opportunity to disambiguate a polysemous verb not by recourse to a list of synonyms but by a set of meanings in specific syntactic constructions. In our approach, we used an automatic method of disambiguation B Victorri that has specificity for the analysis of polysemous lexical units. We found that there is reconciliation between the theoretical analysis and the analysis given by this method. This model is based on linguistic theories and operates mathematics and computer with the aim to clearly describe and solve the problem of verbal polysemy. So our work is multidisciplinary. This is where computer science and mathematics is at the service of the analysis of natural languages.

Autre version

La géométrie du sens : la polysémie verbale en question


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : La géométrie du sens : la polysémie verbale en question
  • Détails : 1 vol. (264-[60] f.)
  • Notes : Thèse soutenue en cotutelle.
  • Annexes : Bibliographie f. 249-263.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.