Agriculteurs et apprenants au travail. : la transmission professionnelle dans les exploitations agrobiologiques : une approche par les configurations sociales et les situations d'interaction

par Fanny Chrétien

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Paul Olry.

Soutenue le 30-06-2015

à Dijon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon ; 2007-2016) , en partenariat avec Développement Professionnel et Formation - Unité propre AgroSup (Dijon) (équipe de recherche) et de Développement Professionnel et Formation / DPF (laboratoire) .

Le président du jury était Étienne Bourgeois.

Le jury était composé de Marianne Cerf, Patrick Mayen, Denis Loizon.

Les rapporteurs étaient Philippe Astier, Pascale Maïzi.


  • Résumé

    En réponse à un enjeu de renouvellement de la population agricole et à une demande croissante d’installation de la part d’un public hors cadre familial, un large panel de mesures et un déploiement important de structures composent le paysage de l’accompagnement à l’installation. Force est pourtant de constater qu’une faible part des exploitations sont effectivement transmises et qu’une part importante des jeunes installés rencontrent des difficultés à conduire les exploitations. Par ailleurs, les formations professionnelles et les dispositifs d’appui à l’installation peinent à rendre compte des situations et des apprentissages professionnels qui font problèmes pour les futurs agriculteurs et à s’appuyer sur elles pour penser la formation des compétences. Il est dès lors pertinent de s’interroger sur les conditions d’une transmission du métier en situation de travail, susceptible d’accompagner le développement des compétences et des connaissances chez les futurs installés (stagiaires, repreneurs, salarié ou encore « couvé »). Notre recherche s’intéresse à étudier les phénomènes de transmission observables dans les exploitations dans lesquelles au moins un agriculteur expérimenté et un apprenant interagissent dans le travail. L’objectif est d’analyser les manières dont les binômes ou collectifs, composés de professionnels et d’apprenants, appréhendent le travail en commun et la place des apprentissages et de la transmission dans le travail. Cette thèse vise dans un premier temps à formaliser la diversité des formes de transmission professionnelle par l’élaboration d’un modèle configurationnel prenant en considération les effets éventuels produits sur ces formes de transmission par les dispositifs, les trajectoires individuelles, les contextes socioprofessionnels et le milieu de travail. Construit à partir d’une enquête réalisée sur le stage en exploitation maraîchère biologique et d’une étude approfondie de trois cas de transmission dans des exploitations agrobiologiques, ce modèle constitue une grille de lecture des conditions dans et par lesquelles se construisent des situations potentielles de transmission. La pondération des variables qui le définissent est un moyen de caractériser la diversité des contextes de transmission des métiers agricoles. L’angle de vue configurationnel est complété par l’analyse plus fine de situations d’interaction à travers lesquelles s’établissent des médiations à propos d’objets du travail. En considérant l’activité comme un analyseur de la transmission professionnelle, nous nous attachons à saisir les fondements conceptuels, axiologiques et pratiques qui sous-tendent les interactions entre agriculteurs et apprenants. Dans ce but, nous nous appuyons d’une part sur des concepts et méthodes de la didactique professionnelle, et d’autre part sur les théories sociologiques de la coordination, des engagements et des places sociales. Les données empiriques mettent en évidence quelques-uns de ces objets de travail, spécifiques au domaine agricole et emblématiques de la difficulté de transmettre le métier : l’erreur et le risque dans le travail, le rapport aux instruments et aux normes, le travail avec le vivant. L’analyse des données montrent également que les enjeux d’exécution des tâches et les dynamiques d’accords et de désaccords s’articulent dans les activités de dialogue et dans l’ensemble des situations d’interaction auxquelles sont confrontés les deux groupes de protagonistes. Ce travail propose un enrichissement de la didactique professionnelle en portant une attention particulière aux compromis et débats professionnels qui se construisent autour de la définition des concepts pragmatiques et plus largement autour de ce qui fait professionnalité.

  • Titre traduit

    Farmers and learners at work : vocational transmission in organic farms : a social configuration and interaction situations-based approach


  • Résumé

    There is a need to renew agricultural populations in France. In response a set of public programs have been created to encourage and help young candidates to become farmers by providing them resources and guidance. Indeed, a low proportion of farms is actually transmitted and newly established farmers have difficulties to get by. Vocational training and public programs have difficulties to report problems inherent to vocational situations and apprenticeship. This is an obstacle to build common references on competencies development. What conditions would optimize the transmission of professional know-how and the development of learners’ knowledge and competencies? This dissertation aims at observing and studying vocational transmission in organic farms in which there are at least an experienced farmer and a newcomer. I analysed how they were understanding work and, also, the role of learning and working in transmission processes. First, I formalized the diversity of vocational transmission forms and elaborated a configurational model composed of four dimensions: support facilities, individual trajectories, social and professional contexts, and work environments. This model has been produced after a first study of internships in organic farms and an in-depth study of three cases of vocational transmission. The model constitutes a framework to assess the conditions favourable to the development of situations of potential transmission. Each variable of the model presents various levels of importance according to the configuration. Thus, I was able to access to the diversity of vocational transmission contexts. Second, I looked at vocational transmission in analyzing direct and indirect interactions between farmers and learners. Indirect interactions refer to mediation processes through work objects. While seeing activity as a way to analyze and understand vocational transmission, I was trying to study the conceptual, axiological and practical foundations that guide these interactions. To do so, I used two dominant theoretical frameworks: 1) concepts and methods specific to a “vocational didactic” approach and 2) theories of coordination, commitment and social positions. Empirical data highlighted parts of the working objects specific to agriculture and particularly symptomatic of a difficulty to transmit practical and vocational competencies: errors and risks at work, relationships with instruments and norms, working with living beings. Data also showed that issues related to execution tasks and agreements and disagreements dynamics were organizing the way people were interacting. Finally, I proposed to enrich the vocational didactic models by highlighting the role of compromises and professional debates in the way farmers and future farmers define professionalism and construct pragmatic concepts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Agriculteurs et apprenants au travail : la transmission professionnelle dans les exploitations agrobiologiques : une approche par les configurations sociales et les situations d'interaction


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Agriculteurs et apprenants au travail : la transmission professionnelle dans les exploitations agrobiologiques : une approche par les configurations sociales et les situations d'interaction
  • Détails : 1 vol. (404-103 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 391-403. Notes bibliographiques en bas de page. Glossaire
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.