Essai sur l'intégration des interactions dans l'évaluation des politiques publiques : l'apport des méthodes de l'économétrie spatiale

par Sileymane Ba

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Catherine Baumont.

Soutenue le 08-12-2015

à Dijon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon ; 2007-2016) , en partenariat avec Laboratoire d'économie de Dijon (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Ayong Le Kama.

Le jury était composé de Julie Le Gallo, Pauline Givord.

Les rapporteurs étaient Yannick L'Horty, Fabien Moizeau.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la prise en compte des interactions dans l’estimation de l’effet d’une politique publique. En effet, les méthodes standards d’estimation s’appuient généralement sur des hypothèses fortes excluant partiellement ou totalement les effets d’interactions aussi bien dans le processus de sélection des bénéficiaires que dans la performance de la politique. Cependant, la validité de ces hypothèses est discutable surtout dans le cadre d’une politique non-expérimentale, car un individu selon qu’il est bénéficiaire ou non de la politique ne vit pas en autarcie, il est en interaction avec son milieu. Ainsi, l’effet estimé de la politique par les méthodes traditionnelles est susceptible d’être biaisé (surestimation ou sous-estimation), avec pour conséquences des prises de décisions basées sur des résultats non fiables.Dans cette thèse, nous supposons que le traitement reçu par un individu peut affecter les autres individus de son voisinage à travers différents mécanismes de diffusion. Nous proposons un cadre méthodologique d’évaluation basé sur les méthodes de l’économétrie spatiale. Nous développons quatre extensions spatialisées de méthodes d’évaluation prenant en compte les interactions dans les processus de sélection et au niveau de la performance de la politique, avec une application empirique pour chaque méthode.

  • Titre traduit

    Essay on the integration of interactions in the treatment effect evaluation : the contribution of spatial econometrics methods


  • Résumé

    This thesis focuses on the integration of interactions in the estimation of the public policy’s effect. Indeed, the estimation standard methods usually rely on strong assumptions that exclude partially or completely the interaction effect both in the selection process of beneficiaries and in the performance of the policy. However, the validity of these assumptions is questionable, particularly in the context of a non-experimental policy because an individual according as it is the beneficiary or not the policy, is not isolated: he interacts with his neighborhood. Thus, the estimated effect of the policy by traditional methods is likely to be biased (underestimation or overestimation) therefore induce decision-making based on erroneous conclusions. Therefore, in this thesis, we assume that the treatment received by an individual can affect other individuals in his neighborhood through different diffusion mechanisms. Using spatial econometric methods, we propose a methodological framework to take into account both in selection process and in the outcomes the interactions in the estimation of the policy effect. Four extensions of the evaluation methods are developed with an empirical study for each method.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. [249]-259

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TNEDIJON/2015/04
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.