Une diplomatie réaliste dans le cadre de la Guerre froide – nouvelle recherche sur l’histoire des relations sino-françaises (1949-1969)

par Jiayi Gao

Thèse de doctorat en Sciences sociales

Sous la direction de Zhihua Shen et de Olivier Wieviorka.

Le président du jury était Guang Pan.

Le jury était composé de Olivier Wieviorka, Guang Pan, Philippe Buton, Chaowu Dai, 为民 俞, Pan Xingming.

Les rapporteurs étaient Guang Pan, Philippe Buton.


  • Résumé

    Dans la cadre de la Guerre Froide, comment la Chine – un Parti-État au bloc socialiste – s’entend-elle avec la France – un pays du camp capitaliste ? Et quels rôles jouent le PCF et les Maoïstes français ? Cette thèse présente les éléments idéologiques et réalistes dans les relations sino-français depuis 1949 à 1969. Au début, les deux pays s’opposent à cause des guerres d'Indochine et Corée. Les échanges politiques et économiques officiels sont rompus. Le PCF devient le pont principal qui relie deux pays par ses entreprises ou associations comme l’Association des Amitiés franco-chinoises.Après la Conférence de Genève, la relation bilatérale s’améliore et certains canaux de communication sont créés. Mais la détente est limitée en raison des États-Unis et du problème de Taïwan. Dans cette période, le PCF et ses organisations de masses aussi jouent des rôles importants dans la relations sino-françaises. Et les chinois apprécient les informations et suggestions proposées par le PCF. Mais le gouvernement français est vigilant sur les activités avec des éléments idéologiques ou politiques.La troisième partie marque l'établissement des relations diplomatiques. Mais Charles de Gaulle reprend le pouvoir et ne choisit pas de reconnaitre la Chine immédiatement. Et la Chine adopte une attitude indifférente envers de Gaulle en raison des problèmes idéologiques. Cependant, les conflits sino-soviétiques et les affaires indochinoises la poussent à changer ses attitudes en 1961-1962. A la suite de la détérioration des relations avec le PCF et de la résolution des problèmes algériens, les rôles idéologiques qui empêchent la rétablissement des relations sino-français s’affaiblit.Bien que les relations sino-françaises se développent très vite, les difficultés restent. La Révolution culturelle et Mai 68 exercent un impact négatif. Conclusion, comment arranger buts réalistes et ambitions idéalistes dans les politiques étrangères, c’est une question importante pour les deux pays.

  • Titre traduit

    A realistic diplomacy in the Cold War pattern – New research of the History of Sino-French relations (1949-1969)


  • Résumé

    In the context of the Cold War, how PRC, a party-state in the socialist bloc, got along with France, a nation in the capitalist bloc? And what roles the PCF and French Maoists played between two countries? This thesis presents the ideological and realistic elements in Sino-French relations from 1949 to 1969.At first, these two countries were opposed in the Indochinese War and the Korea War. The official exchanges were broken. The PCF became the main bridge linking the two countries by its enterprises or associations, like the Association of Franco-Chinese Friendship.After the Geneva Conference, the bilateral relationship improved and some communication channels were created. But the American foreign policies and the Taiwan issue were still barriers. In this period, the PCF and its mass organizations also played important roles in the Sino-French relations. And the Chinese government appreciated the information and suggestions provided by the PCF. But the French government was alert to the ideological or political elements in the activities.In 1958, Charles de Gaulle returned to power, but he did not choose to recognize China immediately. And China adopted an indifferent attitude towards his government because of the ideological problems. Following the deterioration of relations between the PCF and the PCC and the resolution of the Algerian problems, the ideological roles that prevented the restoration of Sino-French relations were weakening.Although the bilateral relationships developed quickly after the establishment of Sino-French relations, the difficulties still remained. The Cultural Revolution and May 68 had a negative impact on their relations. Until the autumn 1968, the attitudes of the Chinese leadership toward France returned to normal.To sum up, the ideological elements in Sino-French relationship always exist. But realistic interests became more and more important and encouraged the two countries to improve their relations. A peaceful coexistence is a consensus for both China and France.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.