Favoriser la construction d’un collectif apprenant : les conditions organisationnelles du développement des compétences d’un collectif éphémère

par Fabiola Maureira

Thèse de doctorat en Ergonomie

Sous la direction de Pierre Falzon.

Soutenue le 07-12-2015

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur le travail et le développement (Paris) (laboratoire) et de Centre de recherche sur le travail et le développement / CRTD (laboratoire) .

Le président du jury était Pascal Salembier.

Le jury était composé de Pierre Falzon, Tahar Hakim Benchekroun.

Les rapporteurs étaient Catherine Delgoulet, Paul Olry.


  • Résumé

    Cette recherche cherche à identifier les conditions organisationnelles contribuant à la création et au développent d’un collectif apprenant dans un centre de coordination et contrôle des feux de forêt au Chili. L'objectif poursuit est de rendre opérationnel un équipe temporaire visant à gérer des situations dynamiques, complexes et potentiellement risquées. Dans ce contexte, la formation rapide des novices et la mise à jour des savoirs et des savoir-faire des opérateurs expérimentés constitue un enjeu important pour le développement des compétences et pour devenir un collectif opérationnel. À travers d’un approche ethnométhodologie et en utilisant les théories d'action située, de la cognition distribuée et de la cognition sociale distribuée nous avons analysé le processus d'apprentissage formel au début de la saison ainsi que les stratégies d'apprentissage informelle développés cours de la saison afin d'opérationnaliser une équipe hétérogène. Nous avons également analysé le rôle de chaque membre de l'équipe et l’assistance mutuelle fournie visant à apprendre entre eux et pour devenir un collectif efficace.Plusieurs stratégies sont mobilisées pendant les deux périodes identifiés. Il est constaté une participation active des membres de l'équipe, l'auto-organisation et l’assistance mutuelle, non seulement avec un but de performance, mais aussi en vue d'exploiter les possibilités d'apprentissage par l'expérience. Ce comportement était encouragé par les personnes en charge du processus de formation. Au cours de la période de travail, nous avons trouvé sept différents types de comportement et d'interaction verbale visant à apprendre en situation de travail. Certaines stratégies ont été plus utilisées dans les périodes calmes de la journée de travail, tandis que d'autres étaient plus utilisées pendant la gestion des feux de forêt. À la fin de la saison, toutes les stratégies ont tendance à être moins fréquentes.Il est possible d'identifier une stratégie organisationnelle visant à la création d'environnements favorables à l’apprentissage informelle à travers la collaboration en ce qui concerne la proposition d’idées, de support mutuelle, des initiatives d’auto-apprentissage, d'interaction et d’analyse réflexif en partageant les expériences de travail. Ces conditions permettent la création d’une communauté de pratique dans l’action, participent à la construction d’un collectif et au développement d’une compétence collective, l’épistèmo-vigilance orienté à exploiter à la fois la dimension constructive et productive de l’activité. Cette communauté renforce l’autonomie du collectif à travers la production continue des nouvelles modalités d’apprentissage et par la remise en cause de leurs pratiques. L'analyse réflexive qui domine les stratégies mises en place lors des moments calmes de la journée et pendant la gestion des incendies de forêt sont partie de l’apprentissage constructif mené par l’encadrement, où l'apprentissage est essentiel pour atteindre les performances attendues comme une équipe. Ces conditions sont considérées comme des accélérateurs organisationnels de la formation, de l’apprentissage et de la reprise des savoirs qui contribuent au pouvoir d’agir du collectif. Ces accélérateurs permettent de faire face des environnements dynamiques à risque, participent à la création des collectifs de travail et à l’existence d’un environnement capacitant. Ces pratiques d’ergonomie constructive atténuée les contraintes et les risques du personnel non-permanent ayant compté sur chaque année, lorsque la saison des incendies de forêt se produit..Mots clés: apprentissage informel, analyse réflexive des pratiques, apprentissage en situation de travail, collectifs, pouvoir d’agir, environnement dynamiques à risque, feux de forêt, accélérateurs, épistèmo-vigilance.

  • Titre traduit

    The organizational conditions that foster the development of individual and collective skills in a central coordination and control of forest fires


  • Résumé

    The present research is developed to identify the organizational conditions that create and develop teamwork oriented to learn at the national Forest Fire Control and Coordination Centre in Chile. The aim is to set up the operational configuration of a temporary team in order to give its members the knowledge to manage and deal with dynamic, complex and potentially risky situations. In this context, the quick training of novices and the updating of knowledge and know-how of experienced workers is an important issue for both developing operator skills and operationalizing the collective. Using an ethnomethodology approach based on the theories of situated action and distributed social cognition we have analyzed the formal learning process at the beginning of the forest fire season and the informal learning strategies developed during the season in order to operationalize an heterogeneous team. We also have analyzed the role of each team member and the assistance provided by each in order to help others learn and become a high performance team member.Several strategies are employed during the two periods of the season. We observed an active participation of members of the team, self-organization, and mutual support not only in order to fulfill the task, but also in order to exploit opportunities for learning from experience. We also have found seven different kinds of behaviour and verbal interaction aimed at learning while on the job, identified as accelerator of training, learning and knowledge recovery. Some of them proved to be most used in calm periods of the work day, while others were used during the management of forest fires. By the end of the season, all strategies tended to be less frequent.It is possible to identify an organizational strategy aimed at creating environments that allow a community of practice in action to be created, that contribute to the construction of a collective and to the development of a collective competence, the “épistèmo-vigilance” that exploits both the constructive and productive dimension of the activity. All of those strategies allow them to deal with risky dynamic work environments, to establish a high-performance team and to set an enabling work environment.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.