Protéger l'enfant : mise en perspective d’une reconfiguration du statut de l’enfance

par Céline Loriente-Jung

Thèse de doctorat en Sociologie - Travail social

Sous la direction de Colette Bec.

Soutenue le 17-12-2015

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Mathias Gardet.

Le jury était composé de Colette Bec, Marcel Jaeger.

Les rapporteurs étaient Dominique Ottavi.


  • Résumé

    L’intervention publique dans l’intimité de la famille caractérise les relations de l’État et de la famille dans l’époque moderne, dont le propre est le dédoublement des espaces privé et public articulés autour de l’enfant dès lors que celui-ci est retiré de l’espace commun. Mais elle est souvent analysée du point de vue des rapports de force entre les acteurs plutôt que du point de vue de ce qui les réunit. En partant des relations contractuelles entre parents et services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), cette thèse analyse donc l’évolution des rapports familles-institutions au prisme du statut de l’enfance et de son évolution au cours du temps. Une étude socio-historique sur la base de dossiers de protection administrative de l’ASE depuis les années 1960 doublée, pour la période contemporaine, d’entretiens avec des parents, permet de retracer les évolutions d’un travail négocié avec la famille. La recherche fait apparaître que l’enfant prend de plus en plus une place d’acteur dans sa propre protection selon son évolution en âge et en discernement, évolution qui pourrait bien comporter un revers rendant l’enfant acteur du danger qu’il encourt au même titre que de la protection à laquelle il a droit. Cette thèse montre que si l’enfance moderne s’est construite sur l’idée d’un temps et d’un espace spécifiques consacrés à une éducation à l’écart des adultes, loin d’être unifiée, l’enfance contemporaine se voit accéder à un statut inédit qui questionne autant l’éducation familiale qu’institutionnelle. De nouveaux modes de socialisation se font jour dans un renouveau du mélange des âges sans qu’il soit sûr que l’expérience concrète et la spécificité de l’enfant y soient réellement prises en compte. L’articulation des sphères publique et privée se recompose autour de l’enfant : dans le face-à-face des parents et des institutions, la société civile pourrait prendre une place de tiers renforcée.

  • Titre traduit

    Contract relations between parents and the institutions concerning child protection : a study of the new deal in the status of childhood


  • Résumé

    Public intervention in the intimacy of the family is characteristic of the relationships between the institutions and the families in the modern era, marked by the separation of private and public spaces around children when they are taken away from collective space. But those relationships are often studied from the standpoint of power relations rather than from what the different actors have in common. Looking at contracted relationships between parents and child protection services, the present work analyses the changing in parent-institutions relationships in the light of the status of childhood and its changes in time. Through a socio-historical study based on child protection service files since the 1960s and, for the present time, on interviews with parents, we can trace the changes in a social work negotiated with the families. This research shows that children are more and more active in their own protection depending on their age and discernment. This changing could have a reverse effect leading children to be as active in the dangers they are exposed to as in the protection they are entitled to. The present thesis shows that if modern childhood was shaped by specific time and space with an education apart form adults, present childhood, far from being united, is given a totally new status questioning education in the family as well as in the institutions. New socializing ways are emerging adjusting a new mixing of ages without knowing if concrete experience and the specificity of children are really taken in consideration. Public and private interactions are being reshaped through the new status of children: the civil society could play a new role.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.