Contribution de l'apprentissage par simulation à l'auto-adaptation des systèmes de production

par Lorena Silva Belisário

Thèse de doctorat en Informatique, Productique

Sous la direction de Henri Pierreval.

Le président du jury était David R. C. Hill.

Le jury était composé de Henri Pierreval, Mauricio Cardoso de Souza.

Les rapporteurs étaient Damien Trentesaux, Patrick Burlat.


  • Résumé

    Pour rester performants et compétitifs, les systèmes de production doivent être capables de s’adapter pour faire face aux changements tels que l’évolution de la demande des clients. Il leur est essentiel de pouvoir déterminer quand et comment s’adapter (capacités, etc.). Malheureusement, de tels problèmes sont connus pour être difficiles. Les systèmes de production étant complexes, dynamiques et spécifiques, leurs gestionnaires n’ont pas toujours l’expertise nécessaire ni les prévisions suffisantes concernant l’évolution de leur système. Cette thèse vise à étudier la contribution que peut apporter l’apprentissage automatique à l’auto-adaptation des systèmes de production. Dans un premier temps, nous étudions la façon dont la littérature aborde ce domaine et en proposons un cadre conceptuel dans le but de faciliter l’analyse et la formalisation des problèmes associés. Ensuite, nous étudions une stratégie d’apprentissage à partir de modèles qui ne nécessite pas d’ensemble d’apprentissage. Nous nous intéressons plus précisément à une nouvelle approche basée sur la programmation génétique linéaire visant à extraire des connaissances itérativement à partir d’un modèle de simulation pour déterminer quand et quoi faire évoluer. Notre approche est implémentée à l’aide d’Arena et μGP. Nous l’appliquons à différents exemples qui concernent l’ajout/retrait de cartes dans un système à flux tiré, le déménagement de machines ou encore le changement de politique de réapprovisionnement. Les connaissances qui en sont extraites s’avèrent pertinentes et permettent de déterminer en continu comment chaque système peut s’adapter à des évolutions. De ce fait, elles peuvent contribuer à doter un système d’une forme d’intelligence. Exprimées sous forme d’un arbre de décision, elles sont par ailleurs facilement communicables à un gestionnaire de production. Les résultats obtenus montrent ainsi l’intérêt de notre approche tout en ouvrant de nombreuses voies de recherche.

  • Titre traduit

    Simulation-based machine learning for the self-adaptation of manufacturing systems


  • Résumé

    Manufacturing systems must be able to continuously adapt their characteristics to cope with the different changes that occur along their life, in order to remain efficient and competitive. These changes can take the form of the evolution of customers demand for instance. It is essential for these systems to determine when and how to adapt (e.g., through changes in capacities). Unfortunately, such issues are known to be difficult. As manufacturing systems are complex, dynamic and specific in nature, their managers do not always have all the necessary expertise nor accurate enough forecasts on the evolution of their system. This thesis aims at studying the possible contributions of machine learning to the self-adaptation of manufacturing systems. We first study how the literature deals with self-adaptation and we propose a conceptual framework to facilitate the analysis and the formalization of the associated problems. Then, we study a learning strategy relying on models, which presents the advantage of not requiring any training set. We focus more precisely on a new approach based on linear genetic programming that iteratively extracts knowledge from a simulation model. Our approach is implemented using Arena and μGP. We show its benefits by applying it to increase/decrease the number of cards in a pull control system, to move machines or to change the inventory replenishment policy. The extracted knowledge is found to be relevant for continuously determining how each system can adapt to evolutions. It can therefore contribute to provide these systems with some intelligent capabilities. Moreover, this knowledge is expressed in the simple and understandable form of a decision tree, so that it can also be easily communicated to production managers in view of their everyday use. Our results thus show the interest of our approach while opening many research directions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.