Apprentissage du français dans une université anglophone au Cameroun : de l’expérience du quasi-synchrone à un nouveau modèle d’intégration des TIC

par Joseph blaise Ngandeu

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Thierry Chanier.

Soutenue le 15-10-2015

à Clermont-Ferrand 2 , dans le cadre de École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Laboratoire de recherche sur le langage (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de Laboratoire de Recherche sur le Langage / LRL (laboratoire) .

Le président du jury était Daniel Peraya.

Le jury était composé de Thierry Chanier.

Les rapporteurs étaient Jean-François Bourdet, Bruno de Lièvre.


  • Résumé

    Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) font désormais partie du paysage de nombreux établissements d’enseignement supérieur, secondaire et même primaire en Afrique. Les avantages pour l’Institution, l’enseignant et l’apprenant sont avérés (Mvoto Meyong, 2010). Cependant les expériences, à l’échelle des établissements de formation, sont encore peu nombreuses et peu concluantes. Cette thèse porte sur l’intégration des TIC dans un cours de français pour anglophones à l’université de Buéa au Cameroun. Le cours traditionnel, dans sa version uniquement présentiel en classe, se déroule dans un contexte limitant fortement la satisfaction d’objectifs pédagogiques essentiels. En effet, les effectifs pléthoriques, le peu de temps alloué à la formation, l’hétérogénéité des groupes d’apprenants font que les compétences de production ainsi que les compétences en interaction des intéressés ne peuvent être développées. En réponse à cet existant, cette thèse, de type recherche-action, présente un dispositif hybride articulant travail en classe et dans le centre technologique de l’université. Là sont offertes des activités de communication en petits groupes dans une modalité quasi-synchrone. Cette modalité, peu souvent étudiée dans la littérature de recherche, offre une alternative réaliste aux environnements synchrones peu fiables, compte tenu de l’état des réseaux et de l’Internet dans cette partie du monde. Afin d’étudier si ce nouveau dispositif de formation permet de dépasser les difficultés évoquées et de faciliter l’apprentissage, je l’ai déployé deux années successives, en l’entourant d’un protocole de recherche. Les données recueillies m’ont permis d’analyser les interactions, de mettre en évidence les traces d’apprentissage. Mais cette double expérimentation apporte aussi un nouvel éclairage au travers de l’analyse des obstacles qui ont handicapé la mise en œuvre du dispositif technopédagogique. Je questionne le modèle d’intégration des TIC qui traditionnellement concentre toutes les ressources en un seul endroit, sans tenir compte des contextes technologiquement limités. J’esquisse une voie alternative destinée, grâce à l’apprentissage mobile, à intégrer les TIC dans des dispositifs de formation de langues et un contexte technologique proches de notre situation prototypique.

  • Titre traduit

    Learning French in an English-speaking university in Cameroon


  • Résumé

    Information and Communication Technologies are now part of the life of many institutions of higher education, secondary education and even primary education. The benefits for these institutions, as well as for teachers and learners are established. However, there are very few cases of experiments carried out in learning Institutions with positive results. This thesis is about integrating ICTs into a French course in the Anglo-Saxon university of Buea in Cameroon. The context in which the course is taught in classrooms makes it difficult for the objectives to be met. Because of the large class size, the little time allocated to the course and the heterogeneous nature of students’ language levels, speaking, writing and interactional skills are not worked out in class. This action research thesis sets out to propose a blended learning set-up that hinges around the university IT Centre. Online classes are articulated with classroom sessions. Thus, students have the opportunity to involve in small groups, in communicative activities and in quasi synchronous mode. These communication modality, very often less studied by CMC researchers, is an efficient alternative to synchronous communication and environments that are very much reliable as far as internet quality is concerned in that part of the world. The general question that has driven the research is: How can a technology instrumented approach help in overcoming difficulties and ease learning? To answer that question, two technology based experiences were carried out. They were guided by a research protocol. Data collected enable me to analyse interactions and determine traces of language acquisition. From the circumstances surrounding the experiments, it is discovered that there are a number of obstacles to the integration of ICT in “low tech context” like that which is studied. The technology-based stet-up pattern is then questioned. This research work goes further to propose mobile learning as an alternative to the ICT integration model that concentrates all the resources in a single location.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.