Vers une pédagogie transculturelle des langues-cultures : l'émergence d'une parole qui fait sens pour les adolescents

par Karima Ouari

Thèse de doctorat en Etudes anglophones - Cergy

Sous la direction de Joëlle Aden.

Soutenue le 14-01-2015

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec Civilisations et identités culturelles comparées des sociétés européennes et occidentales (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) (laboratoire) et de Civilisations et Identités Culturelles Comparées des Sociétés Européennes et Occidentales (laboratoire) .

Le président du jury était Marie-Laure Elalouf.

Le jury était composé de Marie Rose Moro.

Les rapporteurs étaient Muriel Molinié, Stéphanie Clerc.


  • Résumé

    Cette thèse interroge le rôle de l'école dans la construction identitaire des adolescents. La langue est au cœur de cette construction identitaire. Cependant, dans le paysage scolaire français, les frontières entre la langue de scolarisation, les langues des familles, le FLE et les LVE sont quasi hermétiques et contribuent au morcellement identitaire. Les didactiques compartimentées induisent de nombreuses dissociations (langue et culture, corps et esprit) qui sont un frein à l'élaboration de liens entre l'élève et son environnement. Les élèves rendus vulnérables finissent par accumuler des difficultés et l'école devient un lieu d'exclusion sociale.Face à la nécessité de penser une pédagogie permettant aux élèves de vivre l'altérité linguistique et culturelle en termes de reliance, cette thèse propose l'analyse de l'impact de scénarios artistiques en classe d'anglais. Ces scénarios qui ont été conçus avec des élèves de troisième dans un collège de Bobigny s'appuient sur leurs expériences interculturelles et transculturelles, plurilingues ainsi que leurs interprétations du monde. Ils sont fondés sur la co-réflexion, la co-écriture, la co-création et le co-sentir à travers la danse et le théâtre et ouvrent sur un espace qui offre la possibilité de verbaliser ses émotions.L'analyse des scénarios pédagogico-didactiques qui font l'objet de ce travail s'appuie sur un triple ancrage : ethnopsychanalytique (clinique transculturelle, MR. Moro) psychologique (création d'une niche sécurisante à l'école (B. Cyrulnik) au travers d'un apprentissage coopératif, (D. Johnson et R. Johnson) et didactique, au travers d'une médiation artistique (apprentissage incorporé au travers des arts, J. Aden). Ces trois champs disciplinaires sont complémentaires et les scénarios visent à rétablir un lien entre les processus cognitifs et émotionnels.Une pédagogie transculturelle permet de repenser la classe en communauté « expérientielle » (communauté interprétative, coopérative et une communauté de pratique) tout en respectant et valorisant la singularité de chacun. Au cœur de cette pédagogie, la notion d'expérience et de parole partagée est centrale. Le dispositif analysé est à l'interface d'expériences esthétiques collectives et singulières et permet d'opérer un glissement de perspective sur : la représentation de soi, la représentation de l'autre, la relation entre soi et l'autre, la relation entre soi et son environnement, la relation entre l'autre et son environnement et, in fine, la prise de conscience de soi au sein de la matrice sociale.Cette thèse à visée exploratoire repose sur une méthodologie mixte à l'interface de la clinique transculturelle, de la psychologie et de la didactique des langues-cultures ; elle analyse les effets d'une pédagogie transculturelle au travers de la parole des élèves recueillie pendant le projet et à plus long terme, trois années après l'expérimentation. Le corpus est composé d'interactions de classe en anglais et en français, de pièces en anglais écrites et jouées par les élèves à la fin de l'année d'expérimentation ainsi que des entretiens qualitatifs réalisés a postériori visant à mesurer les impacts à moyen terme de cette expérience d'acteurs au sein d'une communauté expérientielle à un moment précis de l'adolescence.

  • Titre traduit

    Towards a transcultural pedagogy : the emergence of words that make sense for adolescents


  • Résumé

    This thesis questions the contribution of the school system to adolescent identity formation. Language is at the heart of this construction. However, in the French school landscape, the boundaries between the language of schooling, language families, the ELF and LVE are near hermetic and contribute to the fragmentation of identity. Compartmentalized teaching induces many dissociations (language and culture, body and mind) that hinder the development of ties between students and their environment. Vulnerable pupils accumulate difficulties and school becomes a place of social exclusion.Faced with the necessity of thinking pedagogy for pupils to experiencelinguistic and cultural otherness in terms of interrelatedness, this thesis proposes an analysis of the impact of artistic scenarios in English class. These scenarios were designed for students in a secondary school in Bobigny and they are based on their intercultural, transcultural and multilingual experiences and their interpretations of the world. They are built on co-reflection, co-writing, co- creation and co-feeling through dance and drama and open onto a space that offers the opportunity to verbalize their emotions. The analysis of pedagogical-artistic scenarios that are the subject of this work is based on a triple settings: ethnopsychological (transcultural psychotherapy, MR. Moro) psychological (creating a reassuring atmosphere which makes adolescents feel secure, B. Cyrulnik and cooperative learning, D. Johnson and R. Johnson) and pedagogical (incorporated learning, J. Aden). This triple setting offers a transcultural mediation as a method, to use the potential of artistic expression and creativity of adolescents. These three disciplines are complementary and the scenarios are designed among other things to restore a link between cognitive and emotional processes.A transcultural pedagogy allows us to rethink the class into an experiential community (interpretative and cooperative community, and a community of practice) while respecting and valuing the uniqueness of each pupil. At the heart of this pedagogy, the notion of shared experience and speech is central. The device is analyzed at the interface of collective and singular aesthetic experience and allows a shift in perspective on: self-representation, the representation of the other, the relationship between self and other, the relationship between oneself and his or her environment, the relationship between the others and their environment and in fine the awareness of self within the social matrix.This thesis is based on a mixed methodology and is at the interface of transcultural clinic, psychology and teaching of languages and cultures. It analyzes the impact of cross-cultural education through the voices of students collected during the project and in the longer term, three years after the experiment. The corpus is composed of class interactions in English and French, plays in English written and performed by students at the end of the year of the experimentation and qualitative interviews conducted afterwards.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.