Les Impacts des nuisances sonores aériennes : dépréciation immobilière et inégalité sociale? Cas des aéroports de Paris Charles-de-Gaulle,Paris-Orly, Paris-le-Bourget, Lyon Sain-Exupéry et Toulouse-Blagnac

par Noëlvia Sedoarisoa

Thèse de doctorat en Géographie - Cergy

Sous la direction de Didier Desponds et de Pierre Zembri.

Soutenue le 29-09-2015

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec Mobilités, réseaux, territoires et environnements (laboratoire) et de Laboratoire de géographie Mobilités- Réseaux- Territoires- Environnements / MRTE (laboratoire) .

Le jury était composé de Laurent Dalmas, Vincent Renard, Guilhem Boulay.

Les rapporteurs étaient Fabrice Barthélémy, Renaud Le Goix.


  • Résumé

    Au cours des 30 dernières années, il s'est produit un accroissement important de la demande et de la mise à disposition des transports aériens. Alors que l'on reconnaît, d'une manière générale, l'importance fondamentale de ce mode de transport pour les sociétés et les économies modernes, il retient de plus en plus l'attention de la classe politique par les effets secondaires néfastes qu'il engendre. En effet, les transports aériens sont aussi sources d'externalités environnementales négatives, en particulier la pollution sonore, qu'il convient d'évaluer pour pouvoir mettre en place des politiques correctives (taxes, compensation, etc.).Dans ce contexte, la dépréciation des valeurs immobilières ainsi que le risque de ségrégation sociale susceptible d'être causé par le bruit des avions tiennent un rôle croissant dans les réflexions, qui figurent parmi les préoccupations majeures avec les questions relatives à la santé des riverains. Depuis plusieurs années, de nombreuses études ont été menées dans ces domaines, à l'étranger. Cependant, à ce jour, en France, lesétudes sont encore rarissimes. Cette thèse a donc pour objet de: a) analyser et mesurer les impacts des plateformes aéroportuaires sur les valeurs immobilières et identifier les variables influentes (bruit des avions, distance à l'aéroport, etc.), b) analyser l'éventuelle situation d'inégalité sociale face à l'exposition au bruit des avions ; c) fournir un outil opérationnel et pérenne d'aide à la décision par la création d'un observatoire.Pour atteindre ces objectifs, une méthodologie pluridisciplinaire combinant compétences économiques (méthode des prix hédoniques) et géographique (SIG) a été développée. La principale originalité de cette thèse réside dans sa démarche comparative au niveau national, mettant en exergue les spécificités des différents territoires étudiés. Les territoires d'investigation couvrent toutes les communes situées dans ou à proximité immédiate des zones de bruit (plan d'exposition au bruit ou PEB) de chaque aéroport concerné. Les aéroports étudiés concernent aussi bien les aéroports parisiens (à savoir : Paris Charles-de-Gaulle et Paris-Orly), ainsi que ceux de provinces (Lyon Saint-Exupéry et Toulouse- Blagnac).

  • Titre traduit

    The impact of aircraft noise : housing value depreciation and social inequality? The case of Paris-CDG, Paris-Orly, Lyon-Saint-Exupéry and Toulouse-Blagnac airports.


  • Résumé

    Over the past 30 years, there has been a significant increase in the air transportation demand and supply. While the fundamental importance of this mode of transport, for modern societies and economies, are generally recognized, it attracts increasing attention from the political class, because of the negative side effects to which it leads. Indeed, air transports cause also negative environmental externalities, in particular noise pollution, which should be evaluated in order to implement corrective policies (taxes, compensation, etc.).In this context, the depreciation of property values and the risk of social segregation caused by aircraft noise have a growing role in the discussions, which are among the major concerns with the health issues of local residents. For several years now, many studies have been conducted in these areas, abroad. Currently, however, studies are still rare in France.Therefore, this thesis aims to: a) analyze and measure the impact of airport platforms on property values and identify the influential variables (aircraft noise, distance to the airport, etc.), analyze possible social inequality in relation to exposure to aircraft noise, c) provide an operational and sustainable decision support tool by setting up an observatory.To address these objectives, a multidisciplinary methodology combining economic (hedonic price method) and geographic (GIS) expertise has been developed. The main originality of this thesis lies in its comparative approach on a national level, highlighting the specificities of the different territories studied. The territories studied cover all communes located in or close to the noise zones (noise exposure map “Plan d'Exposition au Bruit (PEB)”) of each airport concerned. The airports studied concern both Paris airports (Paris- CDG and Paris-Orly), as well as those of provinces (Lyon Saint-Exupery and Toulouse-Blagnac).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.