Nouveaux complexes d’Ir(III) à ligands azotés : catalyse photoredox (enantiosélective) et inhibition du TNF-alpha

par Elodie Sauvageot

Thèse de doctorat en Chimie organique, minérale, industrielle

Sous la direction de Jean-Luc Renaud et de Richard Daniellou.

Soutenue en 2015

à Caen , dans le cadre de École doctorale normande de chimie (Caen) , en partenariat avec Laboratoire de chimie moléculaire et thioorganique (Caen) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Pierre Mahy.

Le jury était composé de Jean-Luc Renaud, Richard Daniellou, Jean-Pierre Mahy, Gaëtan L.A. Mislin, Cyril Ollivier.

Les rapporteurs étaient Gaëtan L.A. Mislin, Cyril Ollivier.


  • Résumé

    Dans le cadre d'une chimie verte et respectueuse de l’environnement, la catalyse photoredox sous lumière visible est devenue depuis quelques années un domaine en pleine expansion. Ce nouvel outil a permis de réaliser de nombreuses transformations chimiques dans des conditions douces. Cependant, les transformations stéréosélectives sont encore rares et nécessitent la présence de liaisons polarisées sur les substrats. L'objectif était alors de développer de nouveaux catalyseurs chiraux, et en particulier des métalloenzymes artificielles, pour des applications stéréosélectives sur une grande variété de substrats. Ce travail a été réalisé en deux étapes: (i) synthèse et évaluation catalytique de complexes d’iridium(III) et de ruthénium(II) coordinés à des ligands dipyridylamines fonctionnalisables; puis (ii) incorporation au sein de protéines telles que les glucosidases et la streptavidine pour les complexes présentant la meilleure activité photocatalytique. L'activité des nouveaux biohybrides a ensuite été étudiée en catalyse photoredox. Les propriétés anti-inflammatoires des complexes d’iridium(III) ont été par ailleurs évaluées in vitro à travers l’inhibition de l’interaction entre le TNF- et son récepteur TNFR-1. Les résultats obtenus lors de ces travaux ouvrent la voie vers une nouvelle classe de catalyseurs photoredox et d’inhibiteurs du TNF-.

  • Titre traduit

    New Ir(III) complexes with nitrogen containing ligands : enantioselective photoredox catalys and inhibition of TNF-alpha


  • Résumé

    In the context of green and sustainable chemistry, visible light-mediated photoredox catalysis has become a rapidly growing field in the last few years. This new tool allowed to achieve numerous and diverse chemical transformations in mild conditions. However, stereoselective reactions are still rare and require the presence of polarized bonds on the substrates. The aim of this thesis was to develop new chiral catalysts, especially artificial metalloenzymes, for stereoselective applications on a broad range of substrates. This work was completed in two steps: (i) synthesis and catalytic evaluation of iridium(III) and ruthenium(II) complexes bearing adjustable dipyridylamine ligands; (ii) incorporation of the complexes exhibiting the best photocatalytic activity within protein, such as glucosidases and streptavidin. The activity of the new biohybrids catalysts was then assessed in photoredox catalysis. Anti-inflammatory properties of iridium(III) complexes were also evaluated in vitro as potent inhibitors of TNF-/TNFR-1 interaction. The results obtained during this work pave the way toward a new class of photoredox catalysts and TNF-inhibitors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (294 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 292 ref. Index

Où se trouve cette thèse ?