La dimension sociale de la menace : effets ambivalents des contextes menaçants sur les attitudes intergroupes

par Marion Rull

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Fabrice Dosseville.

Le président du jury était Vincent Dru.

Le jury était composé de Fabrice Dosseville, Vincent Dru, Pascal Pansu, Peggy Chekroun, Nicolas Margas.

Les rapporteurs étaient Pascal Pansu, Peggy Chekroun.


  • Résumé

    Identifier les effets des contextes menaçants (e. G. , changement climatique) sur les relations intergroupes est important dans nos sociétés multiculturelles. Comprendre cette dimension sociale de la menace est aussi essentiel pour situer le rôle particulier des APSA, et de l’engagement corporel associé, dans les politiques éducatives et d’intégration sociale. Nous défendons la thèse selon laquelle ces menaces activent un système de sécurité qui induit la recherche d’affiliation envers les groupes apportant un sentiment de sécurité (et inversement). Ces derniers sont alors perçus plus chaleureux, ce qui améliore les comportements à leur égard. Ainsi, alors que les menaces de contexte individuelles détérioraient la chaleur exogroupe, un exogroupe partageant la menace, même incontrollable, serait source de support social et perçu plus chaleureux. Nos neuf études étayent ce processus via des inductions de menace partagées artificielles ou naturelles où sont contrôlés les processus classiques associés au but supraordonné et au destin commun que peut représenter une menace partagée. Les effets attendus sont constatés sur des mesures attitudinales et comportementales concernant diverses relations intergroupes (e. G. , ethnie, classes spécialisées). La modération de ces effets par le partage de la menace et le caractère menaçant de l’exogroupe, et le rôle médiateur de la connectivité intergroupe plaident pour le processus proposé. Les conséquences appliquées et théoriques sont discutées. Ce travail montre le rôle des émotions suscitées par le contexte dans les relations intergroupes alors que les théories actuelles se focalisent surtout sur celui des émotions intergroupes.

  • Titre traduit

    The social dimension of threat : ambivalent effects of threatening contexts on intergroup attitudes


  • Résumé

    To identify the effects of threatening context (e. G. , climate change threat) on intergroup relations is important in our multicultural societies. To understand this social dimension of threat is also essential to position the special role of physical activities and sport, and the body involvement associated to educational and social integration policies. We argue that these threats active the security system that induces the research of affiliation toward groups providing a sense of security (and inversely). These groups are perceived warmer, which improves intentional behavior. Whereas individual context threats damage outgroup warmth, an outgroup who which shares the threat, even an uncontrollable threat, is a source of social support, and therefore security and perceived as warmer. Our nine studies support this process via artificial and natural induction of shared threats in which classic processes associated to superordinate goal and common fate are controlled. The expected results are observed on attitudinal and behavioral measures concerning various intergroup relations (e. G. , ethnics, special classes). The moderation of these effects by the shared threat and by the threatening nature of outgroup, and the mediation of these effects by intergroup connectedness supports the proposed process. This work also shows the importance of the emotions induced by context in intergroup relations whereas theories are mainly focused on the role of intergroup emotions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 315 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2015-43
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TCAS-2015-43bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.