Pour une socio-anthropologie des risques littoraux : vulnérabilités socio-écologiques et action collective sur le littoral normand

par Amadou Diaw

Thèse de doctorat en Sociologie et Anthropologie

Sous la direction de Salvador Juan.

Le président du jury était Issiaka-Prosper Lalèyê.

Le jury était composé de Salvador Juan, Issiaka-Prosper Lalèyê, Chantal Aspe, Denis Salles, Frédérick Lemarchand.

Les rapporteurs étaient Chantal Aspe, Denis Salles.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous avons développé une approche socio-anthropologique des risques et vulnérabilités socio-écologiques sur le littoral normand en nous focalisant sur l’action collective. À partir d’une démarche empirique portant sur l’analyse de projets pilotés par le Conservatoire du Littoral ou des acteurs locaux, nous avons cherché à comprendre les articulations entre l’hydrosystème et le sociosystème sur des territoires littoraux. Le cadre d’analyse a intégré le contexte du changement global comme cadre social pour mieux comprendre les enjeux soulevés par le changement climatique et la dynamique du trait de côte sur les sites étudiés. L’analyse des interrelations individu/groupe/société d’une part, et des rapports entre risques et vulnérabilités socio-écologiques d’autre part, a été effectuée dans une approche socio-anthropologique qui cherchait à comprendre les « relations fonctionnelles » entre le cadre social et la connaissance. Ainsi, nous nous sommes intéressés à la fois au système social et aux structures sociales dans lesquelles des acteurs se mobilisent pour donner un cadre à leurs actions. Dès lors, le cadre social devient structurant pour la connaissance. Notre travail montre que l’action collective est une action sociale qui repose sur un système social émergent, un processus plus ou moins contrôlé par une autorité, dont la finalité est d’agir ou de produire un effet. De plus, c’est une dynamique qui s’appuie sur une production de connaissances et qui intègre plusieurs variables et dimensions d’ordre politico-économiques et socio-écologiques.

  • Titre traduit

    For a socio-anthropology of coastal riks : socio-ecologycal vulnarabilities and collective action on normandy coast


  • Résumé

    In this doctoral thesis, we developed a socio-anthropological approach to socio-environmental risks and vulnerabilities on the Normandy coast by focusing on collective action. From an empirical approach on the analysis of projects managed by the Conservatoire du Littoral and local actors, we analyzed the links between hydrosystem and sociosystem on coastal territories. The analytical framework has integrated the context of global change as a social framework to better understand the issues raised by climate change and the dynamics of the coastline on the relevant sites. The analysis of the interrelations between individuals, groups and the society on the one hand, and the relationships between different socio-ecological risk and vulnerabilities on the other hand, was carried out in a socio-anthropological approach that sought to understand the "functional relationship" between the social context and knowledge. Thus, it was necessary to focus on both the social system and on the social structures mobilized by actors as framework for their actions. Therefore, the social framework tends to structure knowledge as well. Thus, collective action can be comprehended as social action based on an emerging social system, as a process being more or less controlled by an authority, which purpose is to act or to produce an effect. Moreover, collective actions are dynamics based on knowledge production and which incorporate several political, economic and socio-ecological variables and dimensions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (469 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 278 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2015 DIAW B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.