Enseigner la traduction humaine en s'inspirant de la traduction automatique.

par Ilaria Cennamo

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Anca Vaetus et de Micaela Rossi.

Soutenue le 15-05-2015

à Brest , dans le cadre de Arts, Lettres, Langues , en partenariat avec Héritages & constructions dans le texte et l’image (laboratoire) .


  • Résumé

    Notre projet de recherche concerne l’étude de l’interaction homme-machine (H-M) en situation d’enseignement/apprentissage de la traduction de l’italien au français.Notre thèse est centrée notamment sur l’analyse de l’utilité pédagogique issue de l’intégration d’un traducteur automatique basé sur des règles dans un contexte d’apprentissage de la traduction de niveau Master, auprès de l’université de Gênes.Existerait-il une possibilité d’interaction entre la pensée traductionnelle humaine et la pensée traductionnelle machine qui puisse s’avérer efficace dans un contexte de pédagogie de la traduction ?Notre projet de recherche vise à répondre à cette question à travers la mise en place d’une expérimentation pédagogique qui s’appuie sur l’interaction entre l’apprenti traducteur humain et le système Apertium.L’hypothèse émise est qu’une telle interaction entre l’apprenti humain et notre prototype de traducteur automatique puisse favoriser la réflexion méta-traductionnelle chez l’apprenti humain, en encourageant sa prise de conscience des nombreux facteurs impliqués dans l’activité traduisante, et en contribuant à son apprentissage de la traduction au niveau de la systématisation de ses connaissances traductionnelles.

  • Titre traduit

    Teaching human translation taking inspiration from machine translation


  • Résumé

    Our project aims at studying human-machine (H-M) interaction in the context of Italian to French translation teaching and learning, at a master degree level in translation and interpretation. More precisely, our focus is on the pedagogical usefulness of such a H-M interaction having been put in place thanks to the integration of a rule-based machine translator, namely the system Apertium , in a prototypical version.Can this interaction between machine translation and human translation strategies represent a useful pedagogical tool for translation training? Our hypothesis is that H-M interaction taking place between human translation learners and our machine translation prototype can encourage learners’ meta-translational reflection. This process would help them in becoming aware of all the factors implied in translating, and would allow the systematisation of their translation knowledge.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.