« Université-monde » : l'internationalisation des politiques universitaires en France et en Russie

par Ekaterina Filimonova

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Claude Sorbets.

Le président du jury était Robert Lafore.

Le jury était composé de Robert Lafore, Olga Belova.

Les rapporteurs étaient Marie-Pierre Rey, Alain Faure.


  • Résumé

    La thématique de la thèse concerne un sujet très actuel, car elle s’inscrit dans le contexte de larecomposition du monde universitaire visant à réussir dans la compétition mondiale des systèmesuniversitaires. Dans notre recherche, nous considérons l’internationalisation, d’abord commecatalyseur, puis comme analyseur de changements produits dans le système universitaire. Pourétudier ces changements, nous recourrons à l’approche de B. Jobert et P. Muller, par référentiel, etfaisons l’hypothèse qu’au milieu des années 2000 nous assistons à la formation d’un nouveauréférentiel de « l’université compétitive», dont le degré supérieur de développement est l’université« de classe mondiale ». Ce référentiel, commun à plusieurs pays, présente des particularités àdifférents niveaux des systèmes universitaires. Ainsi, la première partie de la thèse est une réflexionsur la construction d’un nouveau système de représentations dans le domaine de l’enseignementsupérieur et de la recherche. Dans la deuxième partie, nous poursuivons la recherche avec une étudede terrain, afin d’évaluer dans quelle mesure ce référentiel change en pratique.

  • Titre traduit

    « World - university» : the internationalization of university policies in France and in Russia


  • Résumé

    The thesis is devoted to a topical issue of universities reorganization in condition of internationalcompetition of university systems characteristics. In our research we consider the internationalizationas a catalyst, on one hand, and as an analyzer of changes in university systems, on the other hand. Forthe purpose of studying these changes, we appeal to B. Jobert’s and P. Muller’s concept ofréféréntiél. The basis of our hypothesis is the fact that since the middle of 2000s we could witness аcreation of a new référéntiel of a « competitive university » that could set a new standard of a“world-class university” in the nearest future. Even though this référentiel is common for manycountries, it presents some particularities when applied to different levels of university systems.Thus, in the first part of the thesis we would like to present the main principals of a new socialrepresentation system in terms of higher education and research. In the second part of this work, wehave recourse to a field study in order to explore if the référentiel changes in reality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.