Social networks and the geography of innovation and research collaboration : Three essays

par Laurent Bergé

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Nicolas Carayol.

Le président du jury était Robin Cowan.

Le jury était composé de Julie Le Gallo, Mario A. Maggioni, Francesco Lissoni.

Les rapporteurs étaient Julie Le Gallo, Mario A. Maggioni.

  • Titre traduit

    Le rôle des réseaux sociaux dans la géographie de l’innovation et de la collaboration : Trois essais


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la création de connaissances scientifiques et technologiques,et son lien avec la géographie et le réseau social. En ce sens la thèse s’attacheà mieux identifier le rôle du réseau social dans la production de connaissance, et à éclairerle lien entre réseau social et géographie dans la formation des collaborations, en mettanten avant dans quelles conditions le réseau permet de s’affranchir de cette dernière. Acet égard, cette thèse apporte plusieurs contributions théoriques, méthodologiques et empiriques.L’essentiel de la thèse s’applique à assembler les mécanismes qui lient le réseausocial à la production de connaissances. La discussion théorique est ensuite appuyée parune analyse empirique dans deux contextes liés la création de connaissances. D’une partla thèse analyse la formation du réseau des collaborations scientifiques en Europe dansle domaine de la chimie, mettant en avant l’interaction réseau versus géographie dansla formation des collaborations. D’autre part, elle évalue le rôle du réseau d’inventeurdans la performance des zones d’emploi françaises en termes de production d’innovation,en se focalisant sur le type de structure de réseau qui favorise le plus l’innovation. Lesrésultats principaux sont que l’expansion du réseau social – mesuré par la connectivitédes inventeurs – a un effet bénéfique sur l’innovation. De plus, il est montré que le réseausocial permet en partie de s’affranchir de la barrière géographique pour collaborer. Cesrésultats apportent des éclairages sur le rôle du réseau dans l’organisation spatiale desactivités scientifiques et technologiques


  • Résumé

    This thesis pertains to understanding how social networks and geography affect thecreation of new knowledge. More precisely, this thesis will question how the social networkof collaboration can influence the production of knowledge, how do geography and thesocial network interact, and whether the social network can help to bypass geography. Answeringthese questions required to make some theoretical, methodological and empiricalcontributions. One part of the thesis gathers the mechanisms linking the social network toknowledge creation, while another focuses on the interplay of geography and the networkinto the collaboration process. Following this theoretical discussion, two empirical studiesare laid out. First, it assesses the formation of scientific collaborations in Europe in thefield of chemistry. This study focus on the competing role between the social network andgeography to shaping new collaborations. Then, the thesis comes to evaluate how thenetwork of inventors influence the innovation performance of French employment areas.In particular, a specific methodology is set up to address what kind of network structurefavours the most collaboration. The main results of this thesis are that an increase inthe connectedness of inventors is always beneficial to urban innovation performance. Wealso show that social network act as a substitute to geographic distance, so that socialnetwork allows to alleviate the burden of distance. These results shed light on the role ofthe network in shaping the spatial distribution of the scientific and technological activity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.