Les TICE et l'innovation pédagogique dans l'enseignement supérieur : comment et pourquoi les modes de l’interaction humaine évoluent-ils dans les systèmes d’information pédagogique ?

par Armand Lietart

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Lise Vieira.

Le président du jury était Carlos Correia.

Le jury était composé de Lise Vieira, Marcel Lebrun, Noble Akam.

Les rapporteurs étaient Carlos Correia, Marcel Lebrun.


  • Résumé

    Dans le cadre du processus de Bologne et de l’évolution des pratiques traditionnelles vers des modes plus flexibles d’enseignement, notre projet de recherche en cours se propose d’analyser les modalités innovantes d’utilisation des TICE dans les processus d’apprentissage et d’enseignement ainsi que dans les communautés de pratique. Depuis plusieurs années, le concept d’eLearning est entré dans le langage pédagogique et dans les institutions d’enseignement. La plupart des sources consultées le définissent généralement comme un « apprentissage soutenu par les technologies de l’information et de la communication (TIC) » Il s’agit là de définitions intéressantes qui relient l’apprentissage (considéré comme objectif de l’action) avec les technologies (considérées le plus souvent comme un moyen). Cette proximité dans la définition ne signifie pas causalité. Jusqu’ici, toutes les recherches sur les différentes formes de technologies qui sont apparues dans les trente dernières années (de l’EAO au Cédérom interactif), ont conclu en l’importance du dispositif pédagogique dans lequel les outils technologiques sont immergés (Kadiyala & Crynes, 2000). Ceci peut expliquer une grande partie des recherches actuelles sur les conditions d’efficacité des technologies de l’information et de la communication (Technology Enhanced Learning) dans l’éducation (Quelles méthodes ? Quels dispositifs ?) et la recherche des valeurs ajoutées (Quels résultats ?). D’autres recherches ont vu dans les technologies un catalyseur et un accélérateur de l’innovation pédagogique dans les institutions (Liétart, 2007). Dans ce sens, le contexte des Universités de la Communauté française de Belgique (et/ou européennes) est particulièrement intéressant à investiguer : le mélange actuel de formes d’enseignements très variées, les usages technologiques principalement autour de certaines plates-formes comme Claroline (pour bon nombre de partenaires potentiels), la présence de disciplines d’enseignement contrastées, les formes tout aussi variées de formation des enseignants, d’encouragement aux innovations pédagogiques, les dispositifs hybrides, … constituent à la fois un terrain riche et des variables intéressantes à investiguer pour une meilleure compréhension des conditions et des facteurs de qualité de l’innovation technopédagogique et de l’interaction homme/ machine.

  • Titre traduit

    The ICTE (Information and Communication Technologies for Education) and the Educational Innovation in the Higher Education : Why and How Human Interaction Modes Evolve within the Pedagogical Information Systems ?


  • Résumé

    The ICTE (Information and Communication Technologies for Education) and the Educational Innovation in the Higher Education : Why and How Human Interaction Modes Evolve within the Pedagogical Information Systems ? ”Within the framework of the Bologna process and the evolution of the traditional practices towards more flexible ways of teaching, our ongoing research project, proposes to analyse the innovative modes of the use of the ICTE in the educational and learning process just as in the practice communities. For many years, the eLearning concept came in the common educational usage and in the educational institutions. Most of the sources we refered to, generally define it as a “learning supported by the ICT”. These are interesting definitions that link the learning process (considered as the action’s goal) with the technologies (considered most of the time as a means). This closeness in the definition doesn’t mean causality. Until now, all the research on the different forms of technologies that appeared during the last thirty years (from the Teaching Assisted by Computer TAC to interactive cd) have highlighted the importance of the educational system in which technological tools are immersed (Kadiyala & Crynes, 2000). This can explain for a large part of the current researches on the conditions of the efficiency of the information and the communication technologies, (Technology Enhanced Learning) in education (Which methods? Which systems?), and the research of the added values (Which results?). Other researches consider the technologies as a catalyst and an accelerator of the pedagogic innovation in the institutions (Liétart, 2007). In that matter, the context of the Universities of the French Community of Belgium (and/or European) is particularly interesting to investigate : the much diversified current mix of educational forms, the technological uses mainly around certain platforms such as Claroline (for many potential partners), the presence of contrasting educational disciplines, the also diversified teacher’s training, the encouragement for educational innovations, the hybrid devices …constitute at the same time a rich field and interesting variables to investigate for a better comprehension of the conditions and of the quality factors of techno-educational innovation and of the human/machine interaction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.