L'archipel des Comores : milieu insulaire et géopolitique

par Said Ali Said Ahmed

Thèse de doctorat en Géographie Tropicale

Sous la direction de Michel Lesourd.

Soutenue le 23-09-2015

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Les Afriques dans le monde (Pessac, Gironde) (laboratoire) .

Le président du jury était François Bart.

Le jury était composé de Michel Lesourd, Nathalie Bernardie-Tahir, Pierre-Marie Decoudras, Guy Mainet.

Les rapporteurs étaient Nathalie Bernardie-Tahir, Pierre-Marie Decoudras.


  • Résumé

    L’insularité a toujours fasciné et fait l’objet de nombreux champs d’étude scientifiques. Cette thèse traite l’insularité comorienne sous l’angle de la géographie politique en tenant compte des apports théoriques et empiriques des autres disciplines. De l’époque précoloniale à la colonisation à l’indépendance et jusqu’à nos jours, les rivalités de pouvoir sur l’espace comorien rythment et ont toujours rythmé la vie politique de la nation comorienne pourtant cimentée par une seule et unique identité culturelle. Pour tenter de comprendre les ressorts de la conflictualité comorienne et appréhender les équilibres territoriaux ce travail vise à étudier la complexité géographique et le creuset identitaire et historique. Centrée sur les causes endogènes et exogènes de cet écartèlement politique, notre étude tend également à dévoiler les réalités géopolitiques de l’archipel des Comores. L’insularité serait-elle un milieu à forte propension à l’instabilité et à la fragmentation politique ? Comment maintenir l’ensemble comorien dans une cohésion politique tout en reconnaissant à chaque entité composite une autonomie réelle ? Les Comores n’ont jamais cessé de vaciller entre division et unité politique. Quel système politique serait-il adéquat à la configuration géographique des Comores, capable de contenir les forces centrifuges ? Ces interrogations essentielles constituent la trame de notre travail de recherche.

  • Titre traduit

    Comoros archipelago : insular and geopolitical environment


  • Résumé

    Many scientific studies have dealt with the fascinating subject of insularity. This thesis deals with Comorian insularity in terms of political geography, taking into account the empirical and theoretical contributions of other fields. From the pre-colonial era of colonization to independence until today, the Comorian nation, despite its single cultural identity, has always encountered political power rivalries. To try to understand the reasons behind the Comorian conflict and the territorial stability of the nation, this work studies the complexity, the geographical identity and the history of the Comoros islands. Centered on the endogenous and exogenous causes of this political dismemberment, our study also aims to reveal the geopolitical realities of the Comoros archipelago. Are the Comoros moderately to highly prone to political instability and fragmentation? How to maintain the country's political cohesion while recognizing each composite entity's genuine autonomy? The archipelago has never stopped oscillating between unity and political division. Which type of political system would be suitable for the geographical context of the Comoros, to contain the centrifugal forces? These are the essential questions of our research work.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 15-09-2018


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.