A quest for selfhood : deconstructing and reconstructing female identity in Doris Lessing's early fiction

par Hajer Elarem

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisation des pays de langues européennes

Sous la direction de Michèle Bonnet.

Soutenue le 28-11-2015

à Besançon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon ; 1991-2016) , en partenariat avec Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles (Besançon) (laboratoire) et de Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles (laboratoire) .

Le président du jury était Claire Davison-Pégon.

Le jury était composé de Michèle Bonnet, Claire Davison-Pégon, Mounir Guirat, Salwa Karoui.

Les rapporteurs étaient Claire Davison-Pégon, Mounir Guirat.

  • Titre traduit

    La quête de soi : déconstruire et reconstruire l'identité féminine dans les premiers romans de Doris Lessing


  • Résumé

    Écrivaine prolifique, anticonformiste, rebelle et provocatrice, Doris Lessing est considérée par la critique comme ayant été à l'avant-garde du féminisme, du communisme, de l'anticolonialisme et de la lutte contre l'apartheid. En lui accordant le prix Nobel de littérature en 2007, l'académie suédoise récompensait une « conteuse épique de l'expérience féminine, qui avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire, scrute une civilisation divisée ». Cependant, ne retenir de Doris Lessing que des combats politiques d'ordre public, c'est oublier un thème essentiel et omniprésent dans ses écrits, celui de la quête de soi et du désir de connaissance de soi qui anime le sujet féminin. Pour atteindre ce but et au bout du compte se reconstruire, celui-ci passe d'abord par la déconstruction. C'est pourquoi ce travail se propose d'analyser l'approche déconstructionniste de Doris Lessing vis-à-vis de la question de l'identité féminine. Cette déconstruction ne doit pas être comprise au sens strictement derridien du terme, mais dans une perspective plus large qui est celle de la vision universelle et prophétique de l'auteure. En effet, Doris Lessing tente de déconstruire une conception essentialiste qui renverrait à une conception universaliste de l'identité féminine. Elle nie toute pensée logocentrique et remet en cause l'unité et le fixisme identitaire, et partant la généralité de la quête. Ceci révèle le nomadisme d'une pensée qui doit s'entendre, dans le sens deleuzien, comme une conception de l'identité de la femme comme fluide, changeante, sans frontières, ouverte à de nouvelles possibilités et avec un grand potentiel pour se re-désigner et se re-définir.


  • Résumé

    A prolific, anti-conformist, rebellious and provocative writer, Doris Lessing has been considered by critics as the forerunner of feminism, communism, anti-colonialism and anti-aparteid. By attributing to her the Nobel Price for Literature in 2007, the Swedish Academy rewarded an « epicist of the female experience, who, with skepticism, fire and visionary power subjected a divided civilization to scrutiny ». Reducing her work, however, to political issues means overlooking a crucial and omnipotent theme related to the quest for selfhood and the desire for self-knowledge animating the female subject, In order to gain this goal, it is first important to go through the experience of deconstruction. This is why this work will analyse Doris Lessing's deconstructive approach to the female identity. This deconstruction is not to be understood in the strict Derridian sense but in a broader persepective residing in the writer's universal and prophetic vision. In fact, Doris Lessing endeavors to deconstruct an essentialist conception which would lead to a universal apprehension of the female identity. She denies all logocentric thinking and questions fixed and unified identities, and by the same token, the universality of the quest. This reveals a nomadic thought, which in Deleuzian sense, entails that the female identity is fluid, changing, without frontiers, open to all possibilities and with a great potential to re-construct and re-define itself.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (384 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 28 mai 2017
  • Annexes : Bibliographie p.357-381.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2015.026
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.