Etude comparative de l'investissement psychique de l'habitat en France et aux Etats-Unis

par Jérôme Mortet

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Patrice Cuynet.

Soutenue le 10-02-2015

à Besançon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie (Besançon) (laboratoire) .

Le président du jury était Denis Mellier.

Le jury était composé de Patrice Cuynet, Denis Mellier, Philippe Robert, Ouriel Rosenblum, Perla Serfaty-Garzon.

Les rapporteurs étaient Philippe Robert, Ouriel Rosenblum.


  • Résumé

    En cette période de mondialisation des modes d’habitation et d’uniformisation desagencements de l’espace, est-ce qu’il subsiste des différences au niveau du fonctionnementfamilial dans les pays occidentaux ? Et si ces différences subsistent, comment se transposent-ellessur l’habitat réel ? Ainsi cette recherche universitaire propose une étude comparative del’investissement psychologique de l’habitat entre la France et les Etats-Unis. Le test projectifnommé « l’épreuve familiale de spatiographie projective » élaboré par Patrice Cuynet (1999-2000) a pour objectif de comprendre l’image du corps familial à travers l’analyse du dessincollectif de leur maison de rêve. Ce test a été administré à 30 familles françaises et 30familles américaines. Nous sommes partis du postulat que l’habitat est une enveloppe, unepeau réelle et fantasmée de la famille (A. Eiguer, 1983) qui fonctionne comme le Moi-peau(D. Anzieu, 1985). Grâce à cette méthodologie, nous allons pouvoir établir un diagnostic surla structuration familiale et comparer les résultats obtenus en France et aux Etats-Unis.

  • Titre traduit

    Comparative study of psychic investment in housing in France and the United States


  • Résumé

    In this current period of globalization of the housing arrangements and of thestandardization in the space layouts, are some differences subsisting in the family functioningin western societies? And if these differences remain, how do they reflect on the real housingenvironment? This thesis will approach a comparative study of the psychological investmentof the housing environment between France and the United States. The projective test named" the family test of spatiography projective " developed by Patrice Cuynet (1999-2000) set outto gain a better understanding of the image of the family body through the analysis of thecollective drawing of their dream house. This test was assigned to 30 French families and 30American families. We started from the postulate that the housing environment is anenvelope, a real skin and fantasized over the family (In. Eiguer on 1983) which works as theEgo-skin (D. Anzieu on 1985). Thanks to this methodology, we are going to be able toestablish a diagnosis on the family structuring and compare the results obtained in Franceand in the United States.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.433-437.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2015.008
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.