Nouvelles modalités d’appropriation et de partage au musée : les pratiques multiples de l’expérience de visite à l’époque de la culture numérique

par Florence Andreacola

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Marie-Sylvie Poli et de Eric SanJuan.

Soutenue le 02-12-2015

à Avignon , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) , en partenariat avec Centre Norbert Elias / CNELIAS (laboratoire) .

Le président du jury était Françoise Bernard.

Le jury était composé de Éric Triquet, Jean Guibal.

Les rapporteurs étaient Milad Doueihi, François Mairesse.


  • Résumé

    Cette thèse propose d’examiner les façons dont l’expérience de visite peut être transformée dans le contexte d’une culture numérique qui touche les publics réels et les publics potentiels du musée. On s’interroge plus précisément sur les processus d’appropriation et de partage qu’entraine la pratique muséale à l’époque de la culture numérique. Pour explorer cet objet de recherche, nous construisons un appareil méthodologique interdisciplinaire ad hoc entre l’informatique et les sciences de l’information et de la communication. Il permet d’élaborer un cadre analytique susceptible de saisir des pratiques qui se partagent et se combinent entre un espace numérique et un espace physique. De la sorte, nous proposons des protocoles de recherches hybrides et exploratoires qui offrent la possibilité de saisir, par leur association, des pratiques multiples de l’expérience de visite dans la triple temporalité de l’avant, du pendant et de l’après visite du musée. À travers cette thèse nous mettons en évidence la façon dont le numérique intervient dans les pratiques de l’expérience de visite comme un objet technique spécifique et un système d’échange avec et dans lequel le visiteur et le visiteur potentiel reconfigurent leur relation à l’institution muséale, à sa collection, aux expositions et aux autres visiteurs et visiteurs potentiels.

  • Titre traduit

    New modalities of appropriation and sharing at the museum : the multiple practices of visitor’s experience in the era of digital culture


  • Résumé

    In the context of a digital culture that affects the actual audiences and potential audiences of the museum, this thesis proposes to examine the ways in which the visitor’s experience can be transformed. We wonder specifically about the appropriation and sharing processes that induce the museum practice in the era of digital culture. To explore this research item, we build an interdisciplinary methodological device between IT and Communication Sciences. It helps us to develop an analytical framework able to capture practices that are divided and combined between cyberspace and physical space. In this way, we propose hybrid and exploratory research protocols that provide the ability to capture, through their association, multiple practices of the visitor’s experience in a triple temporality of the before, the during and the after visit of the museum. Through this thesis, we highlight how digital devices and culture play a part in the practices of the visitor’s experience as a specific technical object and an exchange system and in which the visitor and potential visitor reconfigure their relationship to museum, its collection, exhibitions and other visitors and potential visitors.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.