L’ombre de Monsieur Viot... : du surveillant général au conseiller principal d’éducation, l’évolution d’une fonction éducative (1847-1970)

par Christine Focquenoy (Simonnet)

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Jean-François Condette.


  • Résumé

    La recherche se focalise sur le surveillant général qui faisait régner l’ordre dans les établissements secondaires français des XIXe et XXe siècles. Cet acteur scolaire a marqué l’imaginaire collectif en laissant une image de « surgé », implacable et répulsif, craint par les élèves. Le « surgé », symbole d’une discipline scolaire honnie, cristallise la critique plus large du « bagne universitaire » (Vallès). L’étude dégage les invariants des représentations littéraires, cinématographiques et iconographiques des surveillants généraux dont M. Viot de Daudet est le parangon. Le mythe du « surgé » survit à la disparition de ce fonctionnaire et à son remplacement, en 1970, par le conseiller principal d’éducation (CPE). Paradoxalement, le surveillant général, au regard des archives de l’Instruction publique, demeure un soldat inconnu de « l’Empire du milieu ». La deuxième partie de l’étude cerne le profil historique des surveillants généraux de l’académie de Lille (1847-1970). L’analyse, quantitative et qualitative, de 137 dossiers de carrière, versés aux archives nationales et départementales du Nord, permet d’identifier les attentes institutionnelles, d’approcher le quotidien du métier et la relation aux élèves Ce travail de prosopographie est complété par des entretiens avec d’anciens surveillants généraux et par l’étude de leur presse professionnelle. Enfin, d’autres sources (représentations du CPE, questionnaire auprès de CPE, rapports de stages, mémoires de concours, témoignages etc.) sont mobilisées pour déterminer si le changement d’appellation (CPE) recouvre une nouvelle professionnalité et percevoir en quoi le mythe du «surgé » fragilise l’identité professionnelle de cet éducateur et altère la division du travail éducatif dans les lycées et collèges.

  • Titre traduit

    The shadow of Mister Viot : from supervisor general (surveillant general, or "surgé") to chief advisor for education (conseiller principal d'éducation), an evolving educational function serving students, over the 20th century


  • Résumé

    The subject of the research is the supervisor general, who played the role of disciplinarian in French secondary schools in the 19th and 20th centuries. This eminent figure in school life stamped on the collective mind the image of the heartless, loathsome “surgé”, much feared by students. As the symbol of a despised school disciplinary regime, the “surge” crystallizes the broader criticism of Vallès’ “academic sweatshop”. The study identifies the invariant features of the supervisor general as portrayed in literature, film and iconography, and as epitomized by Daudet’s Monsieur Viot. The myth of the “surgé” was to outlive the disappearance of the function and its replacement in 1970 by the position of chief advisor for education (CPE). Oddly enough, for the National Education archives, the supervisor general remains an unknown soldier of the “Middle Kingdom.”The second part of the paper focuses on the historical profile of the supervisors general of the Académie (educational authority) of Lille from 1847 to 1970. Quantitative and qualitative analysis of 137 career files, stored in the national archives and those of northern France, sheds light on institutional expectations, and offers insights into the job, day to day, and the relationship with students. This prosopographical section is supported by interviews with former supervisors general and by analysis of extracts from the profession’s press. Finally, other sources (perceptions of the CPE, questionnaires completed by CPEs, course reports, competitive exam reports, testimonies etc.) are examined in order to establish whether the new title (CPE) has given rise to a new professionalism, and to determine to what degree the myth of the “surgé” has weakened this educator’s sense of his own professional identity, thereby detracting from an efficient division of educational work in junior high schools and high schools.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.