Les alternances de langues en Accompagnement Personnalisé : des situations éducatives aux processus interactionnels : L’exemple de Saint-Martin

par Olivier-Serge Candau

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Frédéric Anciaux.


  • Résumé

    Ce travail présente une étude exploratoire de la mise en œuvre d’un dispositif pédagogique particulier (l’Accompagnement Personnalisé) en contexte scolaire (lycée public) en territoire français multilingue d’outre-mer (Saint-Martin). S’il paraît aujourd’hui difficile de penser la didactique sans recourir à une approche linguistique, il va sans dire que l’exemple de la Réforme des Lycées en France en 2010 en renouvelle considérablement la portée. Cette Réforme vise à favoriser la mise en place de nouveaux dispositifs pédagogiques par les équipes éducatives afin d’aider les élèves dans leur cursus scolaire. L’Accompagnement Personnalisé est intégré à l’emploi du temps des élèves au même titre que les autres matières d’enseignement, et relève d’un apprentissage obligatoire et fédéré de droit aux exigences curriculaires. La priorité de ce dispositif est d’assurer la gestion des changements que représente le passage du collège au lycée notamment en classe de Seconde. L’Accompagnement Personnalisé implique le recours à une polyvalence des outils et des supports didactiques lors des soixante-douze heures annuelles dispensées aux élèves, regroupés dans des effectifs réduits, à raison de deux heures hebdomadaires. L’ensemble des prescriptions de la Réforme résulte d’un programme dont la prise en charge dans un contexte socioculturel et linguistique spécifique en renouvelle le contenu. En l’occurrence, l’île franco-néerlandaise de Saint-Martin, dont la partie nord est désormais Collectivité d’Outre-Mer (COM) de la République française depuis 2007 se caractérise par une situation de multilinguisme (anglais, créole, espagnol, français) et pose la question des stratégies pédagogiques et didactiques à adopter dans le cadre de l’enseignement en général, et plus particulièrement du français dans les dispositifs de soutien scolaire. La prise en compte des spécificités langagières du public saint-martinois infléchit les pratiques possibles en invitant à un nouveau positionnement quant à la définition des finalités de tout accompagnement de l’élève plurilingue au sein de sa scolarisation.Cette étude vise à modéliser les rapports peut-être problématiques entre processus interactionnels et situations éducatives. Il s’agit à travers l’exemple de l’Accompagnement Personnalisé, de décrire comment le contenu d’enseignement, l’activité enseignante et celle de l’élève bouleversent le modèle didactique systématique, en lui imposant dans ce contexte multilingue d’enseignement, de nouveaux défis. L’enjeu de cette étude est ainsi de rendre compte de la façon dont les participants (enseignants et élèves) peuvent réorienter praxéologiquement leur point de vue en mobilisant un ensemble de ressources langagières ou non afin de produire des décisions et des réactions les uns face aux autres. La réglementation de l’Accompagnement Personnalisé délimite un faisceau de scenarii pédagogiques où la construction des actions et l’identité des acteurs se jouent dans une interaction permanente entre les prescriptions officielles et le contexte multilingue au travers d’une négociation entre enseignant(s) et élèves. Cette étude s’appuie en particulier sur trois objectifs spécifiques : - délimiter la contextualisation à travers laquelle se construit l’éducation à Saint-Martin ; - recenser un panorama des représentations associées au plurilinguisme des élèves ; - se demander dans quelle mesure l’Accompagnement Personnalisé peut-être un lieu plus ou 
moins favorable à l’expression du plurilinguisme et aux apprentissages.

  • Titre traduit

    Code-switching and Accompagnement Personnalisé : between interactional processes and educative situations : The example of Saint-Martin


  • Résumé

    This work presents an exploratory study of the implementation of the Accompagnement Personnalisé, a particular pedagogic measure used in a public high school in the multilingual French Overseas Territory of Saint-Martin, which provides a personalized programme for the pupils through individual support and mentoring. If nowadays it seems difficult to conceive of education without recourse to a linguistic approach, it goes without saying that the example of the Réforme des Lycées [High School Reform] in France (2010) broadens the scope considerably. This Réforme aims to promote the implementation of new pedagogic methods by the educational teams in order to help the pupils in their schooling. The Accompagnement Personnalisé is integrated into the pupils’ timetable on the same terms as the other subjects, and is part of the compulsory and legally enforced curricular demands. The main aim of the system is to ensure the management of transitions such as the passage from collège [secondary school] to lycée [high school], in particular into the first year of high school at 15-16 years old. The Accompagnement Personnalisé involves the use of a range of educational tools and resources during the seventy-two hours of taught periods allocated to the pupils each year, during which they are regrouped into smaller classes for two hours a week. All the dictates of the Réforme are the result of a larger programme rolled out in a specific sociocultural and linguistic context in which it plays a major part. In this case, the French-Dutch island of Saint-Martin, of which the northern part has been a French Overseas Collectivity since 2007, is characterised by a multilingual environment (English, Creoles, Spanish, French) and presents the question of which educational and didactic strategies to adopt within the framework of teaching in general, and of teaching French in particular. This consideration of the linguistic peculiarities of the Saint-Martinese population influences the choice of practices, and requires a new standpoint in terms of the definition of what any accompagnement [support] of the multilingual pupil aims to achieve within the context of their schooling.The aim of this study is to model the potentially problematic relationships between interactional processes and educative situations. Through the example of the Accompagnement Personnalisé, this study describes how the teaching content, teacher activity and pupil activity disrupt the systematic didactic model, by presenting it with new challenges when taught within this multilingual context. The challenge of this study is therefore to discover the ways in which the participants (teachers and pupils) are able to position their point of view praxeologically by bringing into play, or not, a collection of language resources in order to produce the required decisions and responses. The regulation of the Accompagnement Personnalisé delimits an accumulation of pedagogic scenarii in which the construction of the actors’ actions and identity are performed in a permanent interaction between the official requirements and the multilingual context through negotiation between teacher(s) and pupils. This study focuses particularly on three specific objectives: - to delimit the school context in which education on Saint-Martin is constructed ; - to record an overview of the representations associated with the multilingualism of the pupils ; - to explore the extent to which the Accompagnement Personnalisé may be a more favourable site for the expression of multilingualism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?