L'adaptation au changement climatique en zone côtière au Canada et au Sénégal, une comparaison Nord-Sud

par Mélinda Noblet

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Chloé Anne Vlassopoulou et de Jérôme Valluy.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les processus institutionnels et vernaculaires d'adaptation au changement climatique en zone côtière. L'objet de cette thèse est d'interroger l'idée couramment admise au sein de la communauté internationale selon laquelle les pays du Sud seraient plus vulnérables et moins aptes à faire face aux impacts négatifs du changement climatique que les pays du Nord. A travers une comparaison Nord/Sud entre un pays considéré comme « développé » : le Canada et un pays dit « en développement » : le Sénégal, cette thèse analyse la manière dont les problèmes du climat et de la vulnérabilité climatique sont perçus et gérés au sein des sociétés canadienne et sénégalaise ainsi que les actions mises en œuvre au titre de l'adaptation. Pour se faire, nous avons choisi d'inscrire notre travail dans une approche constructiviste en élaborant un cadre d'analyse qui conjugue à la fois les démarches multi-scalaire, définitionnelle, interactionniste et diachronique. D'un point de vue méthodologique, cette thèse s'appuie sur une démarche qualitative et privilégie l'usage de l'entretien semi-dirigé et du groupe de discussion. Nos résultats démontrent d'une part que la vulnérabilité climatique est un problème public international (Nord/Sud) et que les capacités à s'adapter semblent faibles au Nord comme au Sud. D'autre part, nous observons que le réchauffement climatique et les différents problèmes qu'il engendre viennent questionner plus que jamais les modes de gestion des enjeux environnementaux et les modèles de développement des sociétés d'aujourd’hui aussi bien au Nord qu'au Sud

  • Titre traduit

    Adaptation to climate change in coastal area in Canada and Senegal, a North-South comparison


  • Résumé

    This thesis addresses the institutional and vernacular processes of adaptation to climate change in coastal areas. The purpose of this study is to challenge the generally accepted idea by the international community that the southern countries would be more vulnerable and able to cope with the negative impacts of the CC than the northern countries. Canada, a northern country considered developed and the Senegal a southern country perceived under development were selected as case studies. This thesis analyses the ways the problems of the climate and climatic vulnerability are perceived and managed by the Canadian and Senegalese societies and critically examines the actions taken at the title of adaptation. We chose to proceed within a constructivist perspective by establishing the framework of the analysis which concurrently combines the approaches multi-scalar, definitional, interactive and diachronic. From a methodological point of view, this thesis is based on a qualitative approach and privileges semi-directed interview and focus group. The results show that the climatic vulnerability is an international problem and the capacities to be adapted are equally weak in both countries. We have also observed that global warming and the problems it produces put under serious questions the methods of managing environmental issues and patterns of development in both sides north and south


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de PicardieJules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.