Représentations sociales, attitudes envers la sphère politique et abstention électorale : un regard psychosocial des comportements électoraux au Gabon

par Hugues N. Ossima Metou

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Lucy Baugnet.

Le président du jury était Grégoire Biyogo.

Le jury était composé de Lucy Baugnet, Grégoire Biyogo, Abel Kouvouama, Laurent Licata, Charlemagne Simplice Moukouta.

Les rapporteurs étaient Abel Kouvouama, Laurent Licata.


  • Résumé

    La perspective théorique des représentations sociales constitue une approche alternative aux modèles dominants des sciences humaines et sociales (sciences politiques, sociologie, économie, géographie, etc.) qui visent à expliquer les comportements électoraux. L’étude porte sur un comportement politique : l'abstention. Ce comportement qui est fréquemment pratiqué par les individus au Gabon, fait malgré tout l’objet de peu de travaux scientifiques. Toutefois, les rares chercheurs qui ont abordé la question ont fait l’hypothèse que ce comportement était une réponse des citoyens aux égarements politiques dans ce pays. Afind’éprouver empiriquement cette hypothèse, l'objectif de notre étude a consisté à étudier les représentations sociales et attitudes exprimées envers la sphère politique et leurs liens avec l'abstention électorale au Gabon, en partant du principe que les composantes affectives des représentations sociales peuvent être évaluées à partir des outils propres aux attitudes.Dans la littérature de la psychologie sociale, il existe des relations avérées dans d'autres champs de recherches, entre ces trois notions (représentation sociale, attitude et comportement). Il a été donc possible de supposer que les représentations sociales soient le réservoir sociocognitif ou les attitudes prennent formes (Moliner, 1997 ; Rateau, 2000 ; Sales-Wuillemin, 2004 ; et Bengamaschi, 2011) pour déterminer les comportements. Nous avons mis à l’épreuve, dans cette thèse, l’hypothèse selon laquelle l’abstention électorale au Gabon soit la conséquence de l’activation et/ou l’actualisation des images négatives que les individus ont des hommes politiques et des élections dans ce pays. A cette fin, notre recherche qui a été menée sous une configuration exploratoire avait un double objectif théorique. Dans un premier temps, une pré-enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de quatrevingt-onze (91) jeunes résidents des quartiers (6) de Libreville au Gabon. L’objectif a consisté à savoir l'image que ces derniers avaient de la sphère politique du pays. Les données ont été recueillies à l'aide d'associations libres (techniques évocations hiérarchisées en contexte normal et en contexte de substitution) avec comme mots stimuli : hommes politiques de la majorité au pouvoir, hommes politiques de l'opposition, élections politiques. Et, celles-ci ont été traitées par des analyses prototypiques. Dans un deuxième temps, une enquête par questionnaire a été réalisée auprès d'un échantillon expérimental de deux cent dix-huit (218) étudiants de l'Université Omar Bongo, dont l'objectif a consisté à tester un modèle théorique qui voulait vérifier le lien entre les attitudes envers la sphère politique et l'abstention électorale lors des élections présidentielles et législatives. Le questionnaire était composé de plusieurs parties distinctes. Un recueil d'attitudes concernant la sphère politique, construit à partir du dictionnaire d'opinions extrait de la pré-enquête et des questions sur les comportements électoraux, la politisation, l'identification partisane, le sexe et les filières d'étude. Les principaux résultats de la pré-enquête ont montré que les personnes interrogées se représentaient la politique au Gabon à travers ces égarements. Cette image négative de la politique s’est déclinée en trois dimensions avec une forte résonance avec l'actualité politiquegabonaise : une dimension éthique, une dimension mystico-religieuse et une dimension criminalités/perversions. De même, les jeunes interrogés n'ont pas une image des hommes politiques de l'opposition plus gratifiante par rapport à l’image qu’ils ont des hommes politiques de la majorité au pouvoir. Au contraire, la classe politique gabonaise est considérée comme « un tout ».Enfin, quant aux principaux résultats de l'enquête, il semble que les individus interrogés aient une attitude très négative envers la sphère de la politique, et celle-ci était très dépendante de l'attitude négative envers...

  • Titre traduit

    Social representations, attitudes towards the political and electoral abstention : psychosocial view of electoral behavior in Gabon


  • Résumé

    The theoretical perspective of social representations is an alternative approach to the dominant models of human and social sciences (political science, sociology, economics, geography, etc.) that explain voting patterns. The study focused on political behavior: abstaining. This behavior is commonly practiced by individuals in Gabon, is still the subject of some scientific work. However, the few researchers who have addressed the issue have made the assumption that this behavior was a response to the political aberrations of citizens in this country. To empirically test this hypothesis, the objective of our study was to explore the socialrepresentations and attitudes expressed towards politics and their links with the electoral abstention in Gabon, on the assumption that affective components of social representations can be evaluated from the own attitudes tools. In the literature there are proven relationships in other fields of research, these three concepts (social perception, attitude and behavior). It was therefore possible to assume that social representations are sociocognitive tank or attitudes take shape (Moliner, 1997; Rateau, 2000 Sales-Wuillemin, 2004; and Bengamaschi, 2011) to determine the behavior. We put to the test, in this thesis, the hypothesis that electoral abstention in Gabon is the con-sequence of the activation and / or updating of negative images that people have of politicians and electionsthis country. To this end, our research which was conducted under an exploratory theoretical configuration had a double objective.Initially, a pre- survey was conducted among a sample of eighty-one (91) young neighborhood residents (6) Libreville, Gabon. The objective was to know the image that they had of the country's political sphere. Data were collected using free associations (technical evocations prioritized normal context and context substitution) with words as stimuli: politicians from the ruling majority, politicians of the opposition, political elections. And, they were treated with prototypical analyzes. Secondly, a questionnaire survey was conducted among a sample of experimental two hundred and eighteen (218) students of the University Omar Bongo, whose objective was totest a theoretical model that would verify link between attitudes towards politics and electoral abstention in presidential and legislative elections. The questionnaire was composed of several separate parts. A collection of attitudes to the political sphere, built from the dictionary of opinions extracted from the pre- investigation and questions about voting behavior, politicization, party identification, gender and courses of study. The main results of the preliminary survey showed that respondents represented policy in Gabon through these aberrations. This negative image of politics has declined in three dimensions with a strong resonance with the Gabonese political news: an ethical dimension, a mystical- religious dimension and a dimension criminality / perversions. Similarly, young people surveyed do not have an image of the politicians of the most rewarding opposition to the image they have of politicians from the ruling majority. Instead, the Gabonese political class is seen as "a whole". Finally, as to the main results of the investigation, it appears that individuals surveyed have a very negative attitude towards the sphere of politics, and it was very dependent on thenegative attitude towards the politicians of the ruling majority. The results showed ultimately relatively modest relationship between certain items of representational world of politics (ritual crimes, Freemasons / sects, liars, frauds) and behaviors voters during the presidential and legislative elections. This thesis has shown that voters - citizens also possessed, beyond the classic variables,belief systems (social cognition) of the political sphere which encourage them in their decision-election decision or policy choices...

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.