La dimension sectorielle du blocage d'une redéfinition du mode de régulation et les perspectives de développement au Brésil : une étude de cas de la filière sucre-énergie

par Mathieu Fruleux

Thèse de doctorat en Sciences économiques


  • Résumé

    Ce travail analyse le poids de l'agrobusiness comme variable explicative du caractère insoutenable de l'inflexion distributive du régime de croissance du Brésil. Il précise son importance dans le mode de régulation par celle qu'il recouvre dans ce qu'on appelle un gouvernement économique du jeu des acteurs. Ce concept définit l'ensemble de dispositifs cherchant à modifier les caractéristiques des acteurs économiques, leurs interactions et leurs relations aux autorités en fonction d'objectifs qui renvoient à une intentionnalité gouvernementale précise en termes sociétaux. Il est montré que se conforme ainsi une gouvernance des acteurs de l'agrobusiness qui assure la reproduction de son pouvoir dans des régulations sectorielles et territoriales. L'étude de cette gouvernance relie son action institutionnelle et organisationnelle à celle de la gouvernementalité en caractérisant le rôle des croyances et modèles théoriques érigés en référentiels de politiques publiques. Cette analyse s'articule en deux parties. Une première révise la littérature sur les limites à la croissance en même temps qu'elle en caractérise l'influence comme référentiel de la politique économique. Une seconde développe une étude de cas de la filière sucre-énergie, l'une des principales de l'agrobusiness. Celle-ci met au jour les changements et les incertitudes du régime économique de fonctionnement de la filière qu'a induits sa gouvernance nouvelle. On conclut que l'intentionnalité distributive du gouvernement économique du Parti des Travailleurs n'a pas donné lieu à une gouvernance correspondante des acteurs d'une ré-industrialisation à l'opposé de l'objectif de croissance des exportations primaires


  • Résumé

    This work analyzes the weight of agribusiness as an explanatory variable of the unsustainable character of the distributive inflexion of Brazil’s growth regime. It specifies its importance in the mode of regulation by the one it recovers in what we call an economic government of the actors’ game. This concept defines the set of arrangements seeking to modify the features of economic actors, their interaction and their relations to the authorities according to objectives which refer to a precise governmental intentionality in societal terms. It is showed that is established in this way a governance of the agribusiness’ actors which ensures the reproduction of its power in some sectorial and territorial regulations. The study of this governance links its institutional and organizational action to the one of the governmentality by characterizing the role of beliefs and theoretical models established in theoretical references of public policies. This analysis is structured in two parts. A first one revises the literature on the limits to growth simultaneously as it characterizes its influence as reference of the economic policy. A second part develops a case study of the sugar-energy chain, one of the leadings of agribusiness. This one uncovers the changes and the uncertainties of the chain’s economic regime of functioning that induced its new governance. We conclude that the distributive intentionality of the economic government of the Workers’ Party did not give rise to a corresponding governance of actors of a re-industrialization conversely to the objective of growth of primary exports


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de PicardieJules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.