Vulnérabilité à la sensibilisation comportementale : quel lien avec la propension à consommer de l'alcool?

par Fabien Coune

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Mickaël Naassila et de Jérôme Jeanblanc.

Soutenue le 24-09-2015

à Amiens , dans le cadre de École doctorale Sciences, technologie et santé (Amiens) , en partenariat avec Groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances (Amiens) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Etienne Quertemont.

Le jury était composé de Mickaël Naassila, Jérôme Jeanblanc, Etienne Quertemont, Sébastien Carnicella.

Les rapporteurs étaient Etienne Quertemont, Sébastien Carnicella.


  • Résumé

    La sensibilisation comportementale aux effets stimulants moteurs de l’alcool jouerait un rôle important dans l’escalade de la consommation et la rechute après abstinence. Cependant son implication dans le développement de l’addiction et notamment dans la perte de contrôle de la consommation et dans la prise compulsive n’a pas encore été clairement démontrée. C’est pourquoi l’objectif principal de cette thèse est d’étudier chez la souris le rôle de la sensibilisation selon différentes modalités d’auto-administration d’alcool. Nous avons tout d’abord démontré qu’il existe un phénotype vulnérable, certains individus développent une sensibilisation avec les injections répétées d’alcool alors que d’autres sont résistants. Dans une situation de libre choix classique, ce sont les souris résistantes qui augmentent le plus leur consommation mais cette augmentation est plus sensible à l’ajout d’agent aversif. Dans une procédure d’auto-administration opérante, ce sont les souris vulnérables qui sont les plus motivées à consommer l’alcool avec une acquisition plus rapide de la tâche. Les conclusions de ce travail sont majeures car c’est à notre connaissance la première démonstration de l’influence du phénomène de sensibilisation dans la vulnérabilité à consommer l’alcool associée à une plus forte motivation


  • Résumé

    Behavioral sensitization to alcohol’s locomotor activating effects plays an important role in escalation of alcohol consumption and vulnerability to relapse after a period of abstinence. However, its involvement in the development of addiction and the compulsive use and loss of control over drug-taking behavior has not been clearly demonstrated. For this reason, the principal objective of this thesis is to study the role of behavioral sensitization in different animal models of alcohol self-administration. Firstly, we have shown that there exists a vulnerable phenotype that emerges after repeated alcohol injections in some mice (sensitized) but not in others (resistant). Secondly, when using a two-bottle-choice drinking protocol, we found that resistant mice not only drink more alcohol than sensitized mice, but also that their motivation for alcohol is modified by alcohol taste adulteration, showing the lack of a compulsive alcohol drinking pattern. Finally, when using an operant self-administration procedure,we found that besides exhibiting a faster acquisition in learning the operant task, sensitized mice also have an increased motivation to work for alcohol. Our findings are of considerable importance, since we are the first ones to demonstrate the impact of alcohol behavioral sensitization in the motivation to self-administer alcohol


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?