Modèles expérimentaux de traitement in vitro et épidémiologie moléculaire chez les poux humains

par Abdoul Karim Sangaré

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Maladies infectieuses

Sous la direction de Didier Raoult.

Le président du jury était Jean-Louis Mège.

Le jury était composé de Didier Raoult, Jean-Louis Mège, Ogobara K Doumbo, Arezki Izri.

Les rapporteurs étaient Ogobara K Doumbo, Arezki Izri.


  • Résumé

    Les poux humains (Pediculus humanus) sont des ectoparasites hématophages, ayant vécu avec leur hôte pendant des milliers d’années. Durant cette thèse, nous avons d’abord élaboré une large bibliographie nous permettant de rédiger une revue, puis d’apporter des réponses à certains nombres de questions restées en suspens à travers le traitement de certaines thématiques qui nous semblaient importantes. En effet, nous avons (i) démontré que les poux de tête et les poux de corps en Afrique peuvent être infectés par B. quintana quand les patients vivent dans des conditions économiques pauvres et sont aussi exposés aux poux de corps; identifié pour la première fois le clade mitochondrial des poux de tête du Mali, Kenya, Congo et Madagascar, et confirmé celui du Sénégal, Algérie, Ethiopie, Rwanda et Burundi, (ii) démontré que les poux de tête et les poux de corps chez les SDF doublement infestés appartiennent à la même population de poux de corps, et dans les conditions d’infestation massive, les poux de corps peuvent migrer et coloniser les cheveux et vice-versa, (iii) prouvé la nécessité de réaliser des enquêtes épidémiologiques nationales sur la pédiculose dans les régions du Mali, (iv) démontré par le modèle in vitro que la doxycycline a un effet direct sur la bactérie endosymbionte du pou Candidatus Riesia pediculicola via le mycetome. Ce dernier travail nous a permis de mettre en exergue l’efficacité synergique des antibiotiques + ivermectine permettant de lutter plus efficacement l’infestation des poux et éviter l’apparition de résistance. Ce travail a fait l’objet de dépôt d’un brevet.

  • Titre traduit

    Experimental Models of Treatment in Vitro and Molecular Epidemiology on Human Lice


  • Résumé

    Human lice (Pediculus humanus) are bloodsucking ectoparasites, having lived with their host for thousands of years. During this thesis, we first developed an extensive bibliography allowing us to write a review and provide answers to certain number of questions remained pending through treating some thematic that seemed us significant. Indeed, we have (i) demonstrated that head and body lice in Africa can be infected with B. quintana when patients live in poor economic conditions and are also exposed to body lice; identified for the first time the mitochondrial clade of lice Mali, Kenya, Congo and Madagascar, and confirmed that of Senegal, Algeria, Ethiopia, Rwanda and Burundi, (ii) demonstrated that head and body lice in SDF doubly infected belong to the same population of body lice, and under conditions of massive infestation, body lice can migrate and colonize the hair and vice versa, (iii) proved the need to make national epidemiological surveys on pediculosis in areas of Mali, (iv) demonstrated by in vitro model that doxycycline has a direct effect on endosymbiont bacteria of louse Candidatus Riesia pediculicola via mycetoma. This last work allowed us to highlight the synergistic efficacy of ivermectin + antibiotics to fight more effectively the infestation of lice and avoid the appearance of resistance. This work was subject of a patent.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(135 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 52 réf.

Où se trouve cette thèse ?