L'évolution de l'accouchement dans la lignée humaine. Estimation de la contrainte fœto-pelvienne par deux méthodes complémentaires : la simulation numérique de l'accouchement et l'analyse discriminante des modalités d'accouchement au sein d'un échantillon obstétrical

par Pierre Fremondière

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Recherche clinique et santé publique

Sous la direction de Pascal Adalian et de Lionel Thollon.

Le président du jury était Jaroslav Brüzek.

Le jury était composé de Pascal Adalian, Lionel Thollon, Jaroslav Brüzek, Martin Haeusler, Jérôme Delotte, François Marchal.

Les rapporteurs étaient Martin Haeusler, Jérôme Delotte.


  • Résumé

    Notre objectif est d’étudier les modalités d’accouchement au sein de la lignée humaine. Pour cela, nous utilisons deux approches complémentaires : la simulation numérique de l’accouchement et l’analyse discriminante des modalités d’accouchement au sein d’un échantillon obstétrical. Dans un premier temps, nous construisons des maillages de bassins et de crânes de foetus fossiles grâce à une méthode d’interpolation : le krigeage. Les groupes fossiles considérés sont les Australopithèques, les premiers représentants du genre Homo (PRGH) et les représentants du genre Homo au Pléistocène moyen et supérieur (RPMS). Les dimensions des crânes juvéniles sont utilisées pour estimer « à rebours » les dimensions néonatales à l’aide de courbes de croissance humaine et de chimpanzé. Nous réalisons une simulation numérique de l’accouchement à partir des maillages de ces dyades « virtuelles ». Puis nous réalisons des analyses discriminantes avec un jeu de données issu de mesures réalisées sur le pelviscanner de femmes et sur les mesures du crâne de leur nouveau-né afin de séparer les modalités d’accouchement grâce aux variables foeto-pelviennes. Ces mêmes variables foeto-pelviennes sont mesurées chez les dyades fossiles afin d’identifier, par les analyses discriminantes, leurs modalités d’accouchement les plus probables. Nos résultats suggèrent un accouchement eutocique sans rotation intra-pelvienne chez les Australopithèques, eutocique avec rotation intrapelvienne chez les PRGH, dystocique ou eutocique chez les RPMS, l’accouchement eutocique est caractérisé par une rotation et une incurvation de la trajectoire de descente.

  • Titre traduit

    Evolution of birth process in human lineage. Assessment of fetal-pelvic constrain with to complementary methods : virtual birth simulation and discriminant analysis of delivery groups in an obstetrical sample


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to estimate delivery outcomes for extinct hominids. We therefore use two complementary methods : numerical simulation of childbirth and discriminant analysis of delivery outcomes from an obstetrical sample. First, we use kriging to construct meshes of pelves and neonatal skulls. Fossil hominid specimens included in the study are Australopithecines, early Homo (EH) and middle to early Pleistocene Homo (MEPH). We estimate fetal cranial dimensions with chimpanzee or human cranial growth curve that we reversly use and apply on juveniles skull measurements. “Virtual” dyads are formed from pelves and neonatal skulls. Then, we simulate childbirth of these « virtual » dyads. Different levels of laxity of the sacro-iliac junction and different positions of the fetal head are considered. Finally, we use an obstetrical sample: delivery outcome is noted, CT-scans are used to obtain maternal pelvic measurements and diameters of the fetal head were also measured after delivery. A discriminant analysis is performed using this obstetrical sample to separate delivery outcomes thanks to fetal-pelvic measurements. Fossil dyads were subsequently added in the discriminant analysis to assess delivery outcomes to which they belong. Results suggest small fetal-pelvic constraint for Austalopithecines. This constraint is moderate for EH. Fetal-pelvic constraint is more important for MEPH. We suggest that rotational birth appears with EH. The curved trajectory of the fetal head appears with MEPH. Emergence of rotational birth and curved trajectory of fetal head are probably explained by two major increases in brain size during late and middle Pleistocene.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(268 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.242-254

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.