Epidémiologie de l'échinococcose alvéolaire humaine en France : interaction homme-territoire dans l'estimation du risque

par Martine Piarroux

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Recherche clinique et santé publique

Sous la direction de Jean Gaudart.

Le président du jury était Pierre Marty.

Le jury était composé de Jean Gaudart, Pierre Marty, Bruno Gottstein, Jean-François Guégan, Lemlih Ouchchane.

Les rapporteurs étaient Bruno Gottstein, Jean-François Guégan.


  • Résumé

    L'échinococcose alvéolaire (EA) humaine est une maladie parasitaire, rare et grave, due à un cestode parasite, Echinococcus multilocularis, dont le cycle sauvage, en France, passe généralement par le renard (hôte définitif) et le campagnol (hôte intermédiaire). La moitié des cas européens recensés sont regroupés en France, et se concentrent surtout dans les zones rurales de Franche-Comté et Lorraine. Malgré de nombreuses études, la répartition des malades et les facteurs de susceptibilité ou de protection de certaines personnes face à la maladie sont encore mal connus.Depuis 1997, il existe un réseau de surveillance épidémiologique de l’échinococcose alvéolaire humaine, qui a constitué un registre des cas français d’EA, collectant des données sur la pathologie mais aussi sur les lieux et habitudes de vie des patients. L’objectif de ce travail était :- d’étudier les facteurs de risque de l’EA humaine en France, en particulier les facteurs comportementaux impliqués,- d’étudier l’impact du climat et de l’environnement sur l’incidence de la maladie- de déterminer les principaux facteurs utiles pour la prévention de l'infection, ainsi que les populations-cibles pour d'éventuelles campagnes de prévention.

  • Titre traduit

    Epidemiology of human alveolar echinococcosis in France : man-territory interactions impact on risk estimation


  • Résumé

    Human alveolar echinococcois (AE), a rare and serious parasitic disease, is caused by a cestode, Echinococcus multilocularis. In France, foxes and water voles are the main hosts (respectively definitive and intermediate). Half of the European human cases are French, mainly living in rural areas in Franche-Comté and Lorraine. Despite numerous studies, human distribution and factors affecting human vulnerability remain poorly understood.Created in 1997, the French epidemiological surveillance network for human AE collects data on the disease characteristics and also on lifelong locations and behaviors of the patients.The objectives of this study were:- to determine individual risk factors for human AE in France, and especially at-risk behaviors,- to study the role of the environment on human AE incidence,- to identify key messages and target populations for potential prevention campaigns.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(165 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 159 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.