La statistique d’État en Égypte à l’ère coloniale : Finances, espace public et représentation (1875-1922)

par Malak Labib

Thèse de doctorat en Mondes arabe, musulman et sémitique

Sous la direction de Ghislaine Alleaume.

Le président du jury était Samir Saul.

Le jury était composé de Ghislaine Alleaume, Samir Saul, Ellis Goldberg, Henry Laurens, Nicolas Michel, Christian Topalov.


  • Résumé

    Ce travail porte sur l’histoire de la statistique d’État en Égypte au cours de la période 1875-1922 et s’intéresse au rapport entre le développement d'un système cognitif d'information statistique et les transformations marquant la rationalité gouvernementale à l’ère coloniale. Il cherche par ce biais à « endogénéiser la construction de l’outil statistique », par rapport à l’analyse du fonctionnement de l’État égyptien au cours de cette période.

  • Titre traduit

    Numbers, colonialism and the public sphere : A history of statistics in Egypt (1875 –1922)


  • Résumé

    My dissertation deals with the emergence and development of statistics, as a field of knowledge and practice in Egypt during the colonial era (1875-1922). It attempts to explore the complex relationship between knowledge production and colonization by analyzing how the emergence of new forms of enumeration and classification contributed to the making of the colonial State in Egypt.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 363-384. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.