Contextualisation de l'éducation au développement durable en Guadeloupe : conceptions d'acteurs socioéconomiques, d'élèves de cycle 3 et pratiques enseignantes

par Thierry De Lacaze

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Antoine Delcroix et de Thomas Forissier.

Soutenue en 2015

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    L’Éducation au développement durable (EDD) fait partie depuis 2004 des enseignements obligatoires au cycle 3 du système éducatif français. En raison de sa dimension environnementale, l’EDD fait une large part aux relations avec les territoires en prenant, en principe, appui sur les réalités de l’environnement proche des élèves. Dans le cadre des travaux menés sur l’étude des relations entre les enseignements et les contextes, cette thèse possède pour objectif de décrire la prise en compte des contextes dans l’EDD en Guadeloupe. Notre postulat de départ consiste à identifier des particularités contextuelles, ou plus précisément ce que nous appellerons « objets de contexte », définis par des acteurs du développement durable, afin d’éclairer les dimensions contextuelles des enseignements du développement durable d’une part et des conceptions des élèves d’autres part. En termes méthodologiques, pour identifier et décrire ces objets de contextes, des entretiens semi-directifs auprès d’acteurs locaux ont d’abord été réalisés. Ensuite, une étude descriptive du système éducatif basée sur des analyses de contenus des projets pédagogiques, de ressources mobilisées ainsi que sur des entretiens avec des enseignants permettent d’appréhender les contours de l’EDD dans les classes de cycle 3 de Guadeloupe. Enfin, nous présentons les résultats d’une enquête par questionnaire menée auprès d’un échantillon représentatif de plus de 600 élèves de CM1 et CM2 de l’académie. Les conceptions d’acteurs locaux du développement durable nous permettent de repérer ce que nous qualifions d’« objets de contexte ». Ce terme, apparu lors de l’analyse des entretiens, évoque des caractéristiques, des traits, des choses propres à un territoire donné. Les acteurs décrivent douze objets de contexte qui se déclinent à partir de neuf thématiques du développement durable (DD). Certains sont essentiels, d’autres secondaires. Ils sont de quatre ordres : géographique, identitaire, organisationnel, écologique. Ces personnalités proposent de les traiter dans le cadre d’une dynamique d’éducation centrée sur les contextes. Ils dressent des priorités éducatives qu’ils envisagent d’abord à l’attention des élèves. Alors que les Instructions Officielles de l’école disent qu’il faut partir de l’observation du réel pour enseigner les sciences et le développement durable, nous questionnons la présence de ces objets de contexte dans la sphère éducative, tant au niveau des programmes, des pratiques enseignantes que des savoirs d’élèves. Les prescrits préconisent une approche transdisciplinaire de l’éducation au développement durable en mettant en œuvre une démarche de projet. Des projets EDD existent aussi bien à l’initiative des enseignants que de celle de l’Institution. Ils s’inscrivent davantage dans un curriculum réel car les formations mises en œuvre s’axent davantage sur les connaissances épistémologiques en lien avec des objets de contexte que sur une approche praxéologique. Les enseignants tentent de s’emparer des objets de contexte mais éprouvent des difficultés à les transcender à travers des projets pédagogiques. Ces praticiens explicitent peu les situations pédagogiques qu’ils mettent en œuvre mais abordent les thématiques qui questionnent vivement la société. Ils déclarent qu’il faut enseigner les particularités du territoire mais s’orientent vers une EDD plutôt comportementaliste. Les ressources locales étant principalement dédiées à l’écologie tropicale, les enseignants utilisent des ressources nationales pour aborder d’autres thématiques. Les élèves ont une conception contextualisée du DD qu’ils appréhendent davantage dans leurs pratiques sociales que dans leurs pratiques scolaires. Ils perçoivent les enjeux locaux du DD en les distinguant de ceux de la France hexagonale. En ce sens, ils ont une certaine connaissance de la Guadeloupe qu’ils construisent par l’observation du réel à partir d’indicateurs différents de ceux de l’école. Leurs réponses traduisent le faible impact des enseignements relatifs au DD sur leurs connaissances des phénomènes environnementaux locaux En définitive, et ce fut une surprise, les objets de contexte apparaissent de manière forte et proche dans les conceptions des acteurs sociaux et celles des d’élèves. Cependant, si le système éducatif semble s’en emparer notamment au travers de projets EDD, les élèves semblent se confronter que légèrement aux objets de contexte, à l’école, pour construire des savoirs liés aux enjeux du DD basés sur les contextes guadeloupéens.

  • Titre traduit

    Contextualization of education for sustainable development in Guadeloupe : conceptions of socio-economic actors, 6th and 7th grade pupils of primary school, and teaching practices.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Education for sustainable development (ESD) is a part of compulsory education in the ″cycle 3″ of primary school in France and its overseas territories since 2004. Due to its environmental dimension, ESD leaves a large part to relationships with territories, and should take into account environmental realities close to the pupils. As a part of the researches on the study of relationships between teaching and contexts, the aim of this thesis is to describe how the contexts are taken into account in ESD in Guadeloupe. Our premise consists in identifying contextual particularities, or more precisely what we call ″objects of context″, which have been defined by actors in sustainable development, in order to highlight contextual dimensions of the teaching of sustainable development on the one hand and pupils’ conceptions on the other hand. In methodological terms, semi-structured interviews with local actors were realized in order to identify and describe these objects of contexts. This is achieved in the second part of the work. The descriptive study of the education system, in the third part of the work, is based on the analysis of the official programs and of the contents of pedagogical projects, as well as on exchanges with teachers of primary school. The fourth part of the work presents the results of a questionnaire survey led with a representative sample of more than six hundred pupils of CM1 and CM2 school years in Guadeloupe. The conceptions of local actors of sustainable developments enable us to identify what we call ″objects of context″. This term, which appeared during the analysis of their interviews, evokes characteristics, features, things evokes characteristics, features, things specific to a given territory. The actors describe twelve objects of context, coming from nine thematic of the sustainable development (SD). Some are essential, other secondary. They can be classified into four categories: geographical, related to identity, organizational, and ecological. These personalities propose to deal with them in the framework of educational projects centered on the contexts. The educational priorities that they are considering are oriented toward pupils. While the Official Instructions specify that the teaching of sciences and SD must be based on the observation of the reality, we have been questioning the concrete implementation of these objects of contexts in the educational sphere, at the levels of programs, teaching practices, and knowledge of students. The programs recommend a transdisciplinary approach to education for SD by implementing project approaches. Indeed, SD projects are developed as well to the initiative of teachers than that of the Institution. The teachers try to take into account the objects of contexts, but encounter difficulties in transcending them through educational projects. These professionals hardly explain the teaching situations they implement, but the topics considered by them are related to urgent societal issues. This approach is confronted with a representation of the teaching of SD which is oriented toward a behaviorist education. As the local resources are mainly dedicated to tropical ecology, teachers use national resources to address other themes. The pupils have a contextualized design of the SD, which they understand more in their social than in their school practices. They perceive the local issues of the SD and are able to distinguish them from those of mainland France. In this sense, they have some knowledge of Guadeloupe they build by the observation of their concrete environment, from different criterions to those of the school. Their answers show the weak impact of teaching related to SD on their knowledge of environmental phenomena and even on the level of ecology. As a conclusion, and surprisingly, the objects of context appear in a strong and close way in the conceptions of social actors and those of students. However, if the educational system seems to grab those objects, particularly through SD projects, the effect on the construction of knowledge, linked to SD issues, based on the contexts of Guadeloupe, seems to be small.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (512 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 438-480 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TA0709
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.