Potentiel de production alimentaire de l'agriculture périurbaine : contribution des exploitations périurbaines aux systèmes alimentaires locaux

par Rosalia Filippini

Thèse de doctorat en Sciences Agronomiques et Ecologiques

Sous la direction de Enrico Bonari et de Sylvie Lardon.

Le président du jury était Stefano Bocchi.

Le jury était composé de Elisa Marraccini, Nicola Silvestri, André Torre.

Les rapporteurs étaient Marc Benoît.


  • Résumé

    L'agriculture périurbaine (AP) est devenue un thème central dans la recherche, impliquant un débat scientifique multidisciplinaire. L'agriculture effectuée dans les zones périurbaines est mobilisée afin d'avoir un développement territorial et donner aux agriculteurs une chance de maintenir leur activité. En Italie, l'analyse sur la AP ont été axés sur les villes métropolitaines, alors que peu d'études ont évalué AP sous l'influence des villes moyennes, qui sont le plus touchés par l'urbanisation. Le récent débat sur la sécurité alimentaire a surgi réflexions sur la contribution potentielle de la AP dans l'alimentation des consommateurs urbains, même dans les pays développés. La connexion entre l'AP et le système alimentaire local (SAL) a été mobilisé par plusieurs organisations et chercheurs, en soulignant les avantages environnementaux, économiques et sociaux de la production "proximale". Néanmoins plusieurs auteurs ont demandé des analyse plus spécifiques sur la participation effective des agriculteurs dans SAL. Peu d'études ont porté sur les pratiques mises en place au niveau territorial par les agriculteurs périurbains, afin d'évaluer comment les stratégies productives des agriculteurs sont intégrés avec le SAL. Pour cette raison, une analyse agronomique au niveau territorial est exigée. Le but de cette recherche est de développer une méthodologie pour l'évaluation de la production potentielle fournie par AP au SAL. Pour faire ça la recherche réponds à trois questions: Quelle production alimentaire est mis en place actuellement dans les espaces périurbains? Comment les agriculteurs produisent pour le SAL? Dans quelles conditions l'AP peut produire pour le SAL? L'analyse est basée sur l'interaction de deux approches: le système de production et les approches du système alimentaire. Le cas d'étude est l’AP de Pise, une ville moyenne en Toscane (Italie). La zone périurbaine se compose de six municipalités, caractérisée par un étalement urbain récent et représentatif du système agricole en Méditerranée. L'analyse est basée sur des entretiens aux agriculteurs et aux acheteurs locaux de leurs productions. L'analyse montre que la AP a une composition hétérogène d’exploitations en termes d'intensité, quantité et qualité des aliments produits. Il ya un haut degré d'hétérogénéité de la production de l'intensité qui est lié à l'hétérogénéité des choix commerciaux entre les chaînes alimentaires locales et globales. Le choix de circuit alimentaire semble être caractérisé par des indicateurs sur la gestion de l'exploitation et l'utilisation des terres, plutôt que indicateurs sociaux. En considérant la quantité de production alimentaire, la différence entre les indicateurs de capacité productives décrit la différence dans les estimations basées sur l'analyse statistique et territoriale, et il quantifie le manque entre ce qui est produite et ce qui est réellement disponible pour SAL. Ce manque reflète les stratégies des différents agriculteurs à participer dans les SAL: la plupart des agriculteurs coordonne stratégies hybrides de commercialisation entre le marché local et le marché global. L'analyse de réseau révèle que même dans le SAL, les agriculteurs hybrident différentes typologies de SAL; l'analyse parallèle des autres acteurs du SAL (transformateurs et commerçants) démontre la difficulté de s'approcher à l’AP impliquées dans ces stratégies commerciales hybridées. Les agriculteurs répondent que la capacité de production pour SAL est affectée par plusieurs contraintes liées principalement à la réglementation et aux réseaux commerciaux. Les agriculteurs périurbains sont adaptant aux nouvelles possibilités de la proximité géographique aux zones urbaines, mais un effort de coordonner ces initiatives individuelles est nécessaire. Cette coordination doit intégrer la dimension territoriale qui affecte la production alimentaire périurbaine, afin de mieux répondre aux besoins de développement territorial.

  • Titre traduit

    Food production potential of periurban agriculture : contribution of periurban farms to local food systems


  • Résumé

    Periurban agriculture (PA) is becoming a central topic in research, involving debates from different disciplines. Agriculture performed in periurban areas is conceived as a tool to have territorial development and to give farmers a chance to maintain their activity. In Italy, analysis on PA have been especially done for metropolitan areas, while few studies have assessed PA under the influence of medium-sized cities, which are the most affected by the recent urbanization. While the debate has started in valorizing the PA’s multifunctionality, the recent claims on food security have arisen reflections on its potential contribution in feeding urban consumers, even in developed countries. The connection between PA and local food system (LFS) has been mobilized by several organizations and researchers, highlighting the environmental, economical and social benefits of such “proximal” production. Nevertheless several authors have claimed for in-depth analysis about the effective participation of farmers in LFS. Moreover, few studies have been focused on the practices put in place at territorial level by periurban farmers, in order to assess how productive strategies are integrated with farmers’ local commercial strategies. For this reason an agronomic analysis at territorial level is required. The overall purpose of this research is to develop a methodology for the assessment of the food production provided by PA and how it is integrated to LFS. To do so, the research answers to three questions: What current food production is performed by PA? How do farmers produce for the LFS? Under which conditions PA can produce for the LFS? The analysis is based on the interaction of two approaches: the farming system and the food system approaches. The case study is the PA around the city of Pisa, a medium-sized city located in Tuscany (Italy). The periurban area’s border consists of six municipalities, characterized by a recent urban sprawl and representative of Mediterranean coastal farming systems evolution. The analysis is based on interviews to farmers and the local buyers of their productions. The analysis shows that PA is composed by an heterogeneous composition of farms in terms of intensity, quantity, and quality of food production. There’s a high degree of heterogeneity of intensity’s production which is linked to heterogeneity of commercial choices between local and global food chains. This choice seems to be characterized mainly by indicators on farm management and land use, more than indicators on social characters of farmer, as age or formation. Considering the quantity of food production, the difference among potential, effective and real food capacity outlines the difference in estimates based on statistical and territorial analysis; it also quantifies the lack between what is effectively produced and what is really available for the LFS. This lack reflects different farmers’ strategies in participating in alternative and local food chains; especially most of the farmers coordinate hybrid strategies between alternative/local and conventional/global food chains. The network analysis highlights that even in LFS, farmers hybrid different typologies of local food networks. The parallel analysis of other LFS’ actors (processors and final sellers) demonstrates the difficulty in approaching a PA involved in such hybrid commercial strategies. If local buyers principally asserts that not all the production produced in periurban area is available for LFS, farmers reply that the capacity of producing for LFS is affected by several constraints mainly linked to regulation and commercial networks. Periurban farmers are thus adapting to the new opportunities of the geographical proximity to urban area, but an effort in coordinate such individual initiatives is needed. This coordination should integrate the territorial dimension that affects periurban food production, in order to better address issues on territorial development of such areas.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris Claude Bernard. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.