Migrations et réseaux diasporiques : une analyse revisitée des dispersions maliennes

par Gaoussou Sylla

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Ivan Samson.

Soutenue en 2014

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    La thèse repose sur des faits stylisés ignorés par la plupart des théories existantes : 90% des dispersions maliennes sont des migrations sud-sud ; ce sont le plus souvent des migrations communautaires et non pas individuelles ; elles sont concentrées sur quelques régions d’origine et quelques régions d’accueil. La diaspora n'est pas une donnée, elle est la résultante d'une construction dynamique et longitudinale des processus migratoires. Cette analyse migratoire de la diaspora est secondée par une analyse diasporique de la migration qui met en exergue la constitution en groupes composés de liens faibles ou de liens forts. Cette thèse démontre que les migrations conduisent de manière dynamique à des réseaux diasporiques, permettant de lier durablement les territoires d'origine et d'accueil, sous forme de réseaux de territoires. Ces relations privilégiées font des migrants et des diasporas des agents intermédiaires rendant possible une captation systémique qui porte à la fois sur les ressources spécifiques (ressources non financières) et sur les ressources génériques (ressources financières). Pour accéder durablement à ces ressources qui deviennent un facteur de développement économique, une nouvelle politique migratoire s’impose. Elle va s’appuyer sur la dimension territoriale de la diaspora, qui peut même former une diaspora domestique.

  • Titre traduit

    Migrations and diaspora networks : a revisited analysis of malian dispersals


  • Résumé

    The thesis is based on stylized facts ignored by most of the existing theories: 90 % of the Malian dispersals are South-South migrations; it is most of the time community migrations and not individual ones; they are concentrated on some regions of origin and some regions of reception. The diaspora is not given, it is the result of a dynamic and longitudinal construction of the migratory processes. This migratory analysis of the diaspora is assisted by a diasporic analysis of the migration which highlights the constitution in groups built on weak links or strong links. This thesis demonstrates that migrations generate in a dynamic way diasporic networks enabling to durably connect origin and reception territories, like networks of territories. These preferred relations transform migrants and diasporas into intermediate players that make possible a “systemic accroaching” dealing with the specific resources (not financial resources) and the generic resources (financial resources). To durably reach these resources which become an economic development factor, a new migratory policy is suggested. This policy is based on the territorial dimension of the diaspora, which can even be a domestic diaspora.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (553 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 513-528.. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 304.809 SYL

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2014/VERS/026S
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.