Enquête sur des enquêtes : les enquêtes de victimation et la connaissance du crime

par Matthieu de Castelbajac

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Robert.

Soutenue en 2014

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Cette thèse raconte l’invention et l’évolution des enquêtes de victimation. Celles-ci représentent l’entreprise scientifique la plus importante des cinquante dernières années dans l’étude du crime, mais aussi la tentative la plus audacieuse jamais réalisée pour voir le crime sous l’angle des citoyens et pas seulement de l’Etat, grâce à des données qui ne sont pas, comme les statistiques de police, des sous-produits de l’activité des institutions étatiques. Je décris d’abord les difficultés qui ont freiné aux Etats-Unis et carrément empêché en Europe l’émergence des enquêtes de victimation ; puis les efforts des promoteurs des enquêtes pour rallier à leur cause des chercheurs en criminologie plutôt sceptiques ; ensuite, la diversification des formes de l’enquête ; enfin, les relations des enquêtes avec leur principale rivale, les statistiques de police. En racontant les combats des promoteurs des enquêtes, je m’efforcerai de montrer comment ils ont transformé les façons habituelles de percevoir le problème criminel.

  • Titre traduit

    Investigating surveys : victimization surveys and knowledge about crime


  • Résumé

    This thesis retraces the invention and evolution of victimization surveys. These surveys represent the most important scientific endeavor in the study of crime of the last half-century, but also the most daring effort ever to see crime from the perspective of citizens rather than the State, with data which, contrary to police statistics, are not byproducts of the activities of State institutions. I describe, first, the difficulties which slowed up the emergence of victimization surveys in the United States, and prevented altother early similar developments in Europe ; second, how the surveys’ promoters attempted to rally to their cause rather skeptical criminologists ; third, the diversification of victimization survey designs ; and finally, their dynamic relationship with their main rival, police statistics. In recounting the struggle of victimization surveys and their promoters, I will show how they have changed the traditional ways in which the crime problem is perceived.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (351 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 321-346. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.