Les modes d'interaction pour une dynamique territoriale soutenable : un apport à l'écologie territoriale

par Marion Debuisson

Thèse de doctorat en Développement Durable

Sous la direction de Nicolas Buclet.

Soutenue le 24-10-2014

à Troyes , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Troyes, Aube) , en partenariat avec Agence Nationale de la Recherche (Organisme français de financement de la recherche publique) .

Le président du jury était Muriel Maillefert.

Le jury était composé de Nicolas Buclet, Muriel Maillefert, Cyria Emelianoff, Sandra Brullot, Jean-Louis Laville.

Les rapporteurs étaient Cyria Emelianoff.


  • Résumé

    Dans un contexte de déséquilibres écologiques et socio-économiques, des stratégies et politiques sont conçues à différentes échelles institutionnelles pour tendre vers un modèle de développement soutenable. Une étude de métabolisme permet, par la mesure de certains flux de matières et d’énergie, d’appréhender le fonctionnement d’un territoire d’un point de vue physique. Cependant, cette connaissance sur les conséquences écologiques d’un territoire est difficilement mise en lien avec les grandes questions sociétales et les jeux d’acteurs impliqués dans ces échanges. Afin de tendre vers un rééquilibrage global, il est donc question de garantir le respect des principes d’équité, de justice et de liberté dans les réponses apportées aux besoins fondamentaux des acteurs. La construction d’un intérêt collectif sur les territoires apparaît dans ce travail comme une réponse possible afin de définir et mettre en œuvre des politiques de soutenabilité forte conciliant enjeux territoriaux et globaux. Une des hypothèses est que les modes d'interaction de type coopératif favorisent des comportements propices à la construction de cet intérêt collectif. L’enjeu de ce travail est de mieux comprendre en quoi une étude de métabolisme pourrait être mobilisée afin de participer à une dynamique de construction territoriale soutenable. Cette recherche s’appuie sur le travail de terrain mené dans le cadre du projet ANR Villes Durables Confluent, ainsi que sur le système d’approvisionnement alimentaire pour illustrer notre démarche

  • Titre traduit

    Coordination for a sustainable territorial governance : a contribution to the territorial ecology


  • Résumé

    In the middle of an ecological and socio-economic imbalance context, strategies and policies are designed at different institutional levels. The objective is to move towards a model of sustainable development. Studying the metabolism allows us to know, partially, the way a territory works according to different flows of materials and energy. However, this knowledge about the ecological consequences of a territory, is hardly set in relation to major societal issues and different roles involved during these exchanges. Working towards a global rebalancing, is a question of ensuring compliance with the principles of fairness, justice and freedom answering the basic needs of actors. The construction of a collective interest appears as an answer to define and to implement sustainability policies, which are territorial and global issues. One of the hypothesis is that the modes of interaction of cooperative behaviors help and promote the construction of the collective interest. The purpose of this work is to try to understand how a metabolism study could be mobilized to participate in a process of territorial sustainable construction. The research is based on the work in the field accomplished all over "ANR Villes Durables Confluent Project" as well as on alimentary supply chain


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.