La violence paroxystique en milieu scolaire : approche cindynique et opérationnelle d'anticipation du risque

par Jean-Marc Van Meenen

Thèse de doctorat en Ingénierie Sociotechnique des Connaissances, des Réseaux et du Développement Durable

Sous la direction de Patrick Laclémence et de Éric Châtelet.

Soutenue le 18-09-2014

à Troyes , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Troyes, Aube) .

Le président du jury était Eric Debarbieux.

Le jury était composé de Patrick Laclémence, Éric Châtelet, Eric Debarbieux, Sébastien Schehr, Philippe Sarnin, Jean-François Brilhac.

Les rapporteurs étaient Sébastien Schehr, Philippe Sarnin.


  • Résumé

    Cette thèse propose une approche rationnelle du phénomène de violence paroxystique en milieu scolaire. Sous le prisme des cindyniques urbaines, les possibles motivations d’une violence réactionnelle à l’égard de l’institution scolaire et de ses acteurs sont d’abord mises en exergue. Suffisent-elles à expliquer le recours à la violence extrême ? Nous proposons en second lieu des éléments de réponse consolidés, sur la base de 156 événements échelonnés sur un siècle à travers 5 continents et 25 pays. Après un large focus sur les espaces de perpétration, une typologie des auteurs est établie avec précision. L’analyse se porte ensuite sur les déterminants socioculturels de ces actions criminelles, dans une combinaison individuelle, conjoncturelle et sociétale. Cet examen détaillé autorise ensuite la modélisation des processus criminels à l’œuvre, selon le genre et l’âge des perpétrateurs. Les niveaux de criticité des facteurs de risque identifiés sont estimés, afin de faire émerger les « coupes minimales » d’un « arbre des causes » (phase pré-accidentelle). Celui-ci s’agrège à un arbre des conséquences (phase post-accidentelle), autour de « l’événement redouté central » que constitue l’acte de « school shooting ». Ce modèle discursif en forme de « nœud papillon » suppose in fine la déclinaison de barrières de mitigation des risques qui préfigurent, dans une approche transactionnelle de la sécurité, une stratégie globale et pluridisciplinaire d’anticipation des meurtres de masse dans les écoles, collèges, lycées et universités

  • Titre traduit

    Paroxysmal violence in schools : cindynic and operational approach to risk anticipation


  • Résumé

    This doctoral thesis proposes a rational and scientific approach to the phenomenon of paroxysmal violence in schools. Through the prism of urban “cindynics” (risk science), we first highlight the possible motivations of violent reaction against the school system and its actors. Are they sufficient to explain the use of extreme violence ? We secondly offer some consolidated elements to answer, based on 156 events spread over a century across 5 continents and 25 countries. After extensive focus on spaces of commission, a typology of the perpetrators is precisely established. The analysis then focuses on socio-cultural determinants of these criminal actions in a single, cyclical and societal combination.This detailed review then allows the modeling of criminal processes at work, gender and age of the perpetrators. Criticality levels of identified risk factors are estimated to bring out the “minimum cuts” of a causal tree (pre-accident phase). It aggregates to a tree consequences (post-accident phase) around the “central event dreaded” that is the act of school shooting. The interest of the “bow tie” thus formed extends beyond the stage of diagnosis. This discursive model assumes ultimately declination barriers of risk mitigation that prefigure, in a transactional approach to security, a comprehensive and multidisciplinary strategy of anticipation to mass murders in French and European schools or universities


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.