Etude des marqueurs olfactifs de la dépression et d'une maladie co-occurente : la maladie d'Alzheimer

par Marine Naudin

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé, spécialité Neurosciences

Sous la direction de Boriana Dimitrova Atanasova.

Soutenue le 09-10-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec SST/12/U INSERM 930 - IC- Imagerie et Cerveau (eq 1 2 3 & 4) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Philippe Gaillard.

Le jury était composé de Didier Grandjean.

Les rapporteurs étaient Moustafa Bensafi, Edith Pajot.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail de thèse était de vérifier l’hypothèse selon laquelle les troubles olfactifs peuvent constituer des marqueurs de la dépression. Tout d’abord, deux études longitudinales ont évalué l’effet du traitement antidépresseur sur les atteintes olfactives et émotionnelles. Deux autres études ont étudié quelles atteintes olfactives peuvent aider à différencier la dépression d’une maladie d’Alzheimer débutante. Les résultats de ce travail ont confirmé la présence de marqueurs olfactifs d’état (pour les aspects hédonique et émotionnel) et de trait (pour les atteintes en rapport avec des capacités cognitives) dans la dépression. Par ailleurs, nos données ont mis en évidence des profils d’altérations différents dans la dépression et la maladie d’Alzheimer débutante, concernanat la mémoire de reconnaissance et l’identification des odeurs, ce qui pourrait aider à différencier ces deux maladies. D’autres travaux devront confirmer l’implication de ces marqueurs dans l’efficacité de la thérapie, le suivi et le diagnostic précoce des patients.

  • Titre traduit

    Olfactory markers of depression and Alzheimer's disease


  • Résumé

    The aim of this study was to test the hypothesis of olfactory deficits as potential markers of depression. Firstly, two longitudinal studies have evaluated the effect of antidepressant treatment on olfactory and emotional alterations. In two other studies, we wanted to investigate which olfactory deficits could differentiate depression and early stage of Alzheimer’s disease. The results have confirmed the presence of state (for hedonic and emotional aspects) and trait (for alterations involving cognitive capacities) olfactory markers of depression. Besides, we have demonstrated two different profiles of alterations in depression and early stage of Alzheimer’s disease, concerning odors’ memory recognition and identification, which could help to discriminate these two diseases. Other investigations are necessary to confirm the implication of these markers in the efficiency of the therapy, the diagnostic and the take care of patients.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.