Por un realismo combativo : transición política, traiciones genéricas, contradicciones discursivas en la obra de Belén Gopegui y de Isaac Rosa

par Mélanie Valle Detry

Thèse de doctorat en Langue Vivante d'Espagnol

Soutenue le 30-01-2014

à Tours en cotutelle avec l'Universidad autonóma de Madrid , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (équipe de recherche) .

Le président du jury était Santos Sanz Villanueva.

Le jury était composé de José Teruel Benavente, Bernard Joseph Mc Guirk, Maria-Amelia Fernandez Rodriguez.


  • Résumé

    Belén Gopegui (1963) et Isaac Rosa (1974) sont deux romanciers espagnols connus pour leur engagement politique avec la gauche radicale. Après avoir situé les deux auteurs sur l’échiquier culturel espagnol, nous étudierons leur oeuvre romanesque en l’inscrivant dans la lignée du réalisme combatif défendue par Bertold Brecht. Les chapitres centraux de la thèse s’articulent autour de trois questions: quelles histoires racontent Gopegui et Rosa et dans quel but ?; quelles sont les formes narratives qu’ils privilégient ? ; quelle est la nature véritable du pacte qu’ils ont établi avec le lecteur ? La première interrogation permettra de voir que les auteurs remettent en question les récits dominants, en particulier, celui de la transition à la démocratie. La seconde permettra d’étudier l’évolution conceptuelle des deux auteurs et de préciser ce qui différencie leur style. L’analyse du pacte de lecture permettra finalement de mettre en évidence les moyens axiologiques mis en oeuvre par les auteurs afin de guider le lecteur. Chercher à comprendre leur engagement à la lumière des développements socio-historiques et culturels du pays et des avatars de la gauche sera l’objet de la conclusion

  • Titre traduit

    For a combative realism : political transition, generic treasons, discursive contradictions in Belén Gopegui and Isaac Rosa's novels


  • Résumé

    Belén Gopegui and Isaac Rosa are two Spanish novelists famous for their radical left-wing engagement. I study their novels to determine how their political ideas are expressed esthetically. After placing them within the Spanish narrative context, I analyse their novels as a continuation of Bertolt Brecht's combative realism. In the two main chapters, I answer three questions: What stories do Gopegui and Rosa tell and with what aim?; What narrative forms do they favour?; and What kind of relationship do they build with the reader? The first will show how both authors question dominant tales, especially those of the transition to democracy. The second one will emphasize stylistic differences and the evolution of their styles. Finally, we will see how Gopegui and Rosa beg for a critical reading while setting up an axiological system to channels it. I end by examining their political engagement in relation to the socio-historical and cultural developments of Spain and the avatars of institutional left-wing movements and parties


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.