Des filles sans joie : Le roman de la prostituée de la seconde moitié du XIXe siècle : Espagne, France, Russie

par Marjorie Rousseau

Thèse de doctorat en Littératures Comparées

Sous la direction de Philippe Chardin.

Soutenue le 03-12-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (équipe de recherche) .

Le président du jury était Karl Zieger.

Le jury était composé de Jean-Louis Guereña, Anne-Rachel Hermetet, Yves Chevrel.


  • Résumé

    Au moment où la prostitution semble exploser dans les villes, la fille des rues envahit la littérature de la seconde moitié du XIXe siècle. Cette héroïne nouvelle acquiert bien vite le premier rôle de ce qui devient un sous-genre romanesque à part entière, le « roman de fille », dont on mettra en évidence la structure et les motifs privilégiés. Un détour par les discours médicaux, moraux et sociaux du temps sur la femme et la prostituée nous permettra de mieux appréhender le fonctionnement et les significations multiples que ce personnage revêt en littérature. Figure du manque et de la dépossession, la prostituée interroge la vision masculine du féminin, mais elle traduit aussi les inquiétudes des contemporains face aux nombreuses mutations sociales, économiques et politiques du siècle ; elle se fait le reflet d’angoisses existentielles sur le rapport au corps, aux autres et à la mort, ainsi que le lieu privilégié de réflexions artistiques et esthétiques

  • Titre traduit

    The prostitute novel of the second half of the nineteenth century : Spain, France, Russia


  • Résumé

    While prostitution was exploding within the cities, the character of the prostitute flourished in the second part of the nineteenth-Century literature. This new heroine quickly gets the leading part in a soon-To-Be proper literary fictional sub-genre, the “prostitute novel”, whose structure and motifs will be pointed out in our research. We will evoke medical, moral and social discourses about women and prostitutes in the 19th century in order to grasp the numerous roles this character can assume in literature. As a protagonist of the loss and deprivation, the prostitute questions the masculine vision of women, but she also embodies her time’s worries about the multiple social, economical and political transformations happening. She also holds a mirror to existential anxieties about the relationship to the Body, the Other and Death, and appears to be a privileged character for artistic and aesthetic considerations



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2016

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.