Le chant dans les monastères cisterciens de l’Europe francophone (1521-1903) : enquête sur les livres de chœur imprimes et manuscrits

par Marie-Luce Boschiero-Trottman

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Xavier Bisaro.

Soutenue le 25-11-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018) , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Bernard Dompnier.

Le jury était composé de Cécile Davy-Rigaux, Daniel-Odon Hurel, Daniel Saulnier.


  • Résumé

    Entre 2008 et 2011, l’inventaire des livres liturgiques de 51 communautés cisterciennes de l’Europe francophone a mis en lumière un fonds unique de Graduels et d’Antiphonaires de choeur, tant manuscrits qu’imprimés, parus entre la Renaissance et le début du XXe siècle. Ces ouvrages constituent le corpus principal de cette thèse dont l’objectif est d’en interroger le contenu au regard de l’histoire de l’Ordre cistercien, mais aussi de l’évolution du chant ecclésiastique. La périodisation est définie en fonction des bornes suivantes : le terminus a quo (1521) correspond à la première impression d’un livre de choeur cistercien et son terminus ad quem (1903) est celui de la publication du dernier ouvrage de ce format au sein de cet Ordre spécifique. L’étude est menée selon trois axes : analyse codicologique ; philologie des traces d’usage introduites au cours des âges ; approche musicologique d’un échantillon d’Offices liturgiques (Office de la Dédicace et Office votif du Sacré-Coeur)

  • Titre traduit

    Singing in the cistercian monasteries of french-speaking Europe (1521-1903) : investigation into the choir books printed and manuscripted


  • Résumé

    Between 2008 & 2011, a general inventory of the liturgical books of 51 Cistercian communities in Francophone Europe allowed the highlighting of one fund of several 10th of choir graduals and antiphonaries, both manuscripts & printed, from the Renaissance period to the beginning of the XXth century. These works constitute the main body of this thesis aimed to examine the content relating to the history of the Cistercian Order, but also the general evolution of ecclesiastical chant. Periodization of this work is defined according to the following terminals: the terminus a quo (1521) is the first impression of a Cistercian choir book and terminus ad quem (1903) is the publication of the last book of this size in this specific Order. The study is conducted along three axes: codicological analysis; philology traces of use introduced in these books over the ages; musicological approach of a sample of specific liturgical Offices (Office of the Dedication and votive Office of the Sacred-Heart)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 4 vol. (642, 120, 225 p., 6 f.)
  • Annexes : Sources bibliographiques et discographiques p. 575-625. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'études supérieures de la Renaissance. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : m831 BOS
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.