Tahar Ben Jelloun au carrefour de l'Orient et de l'Occident

par Huda El Kadiki

Thèse de doctorat en Littératures Comparées

Sous la direction de Daniel Leuwers.

Soutenue le 15-12-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (équipe de recherche) .

Le président du jury était Teofilo Sanz.

Les rapporteurs étaient Hélène Stafford.


  • Résumé

    Tahar Ben Jelloun est très vraisemblablement l’un des écrivains de la francophonie les plus traduits dans le monde. Marocain d’origine, et philosophe de formation, il écrit en français mais trouve son inspiration principalement dans la culture maghrébine qui est la sienne. Le dessein de cette thèse a pour objectif de relier cette dualité chez l’écrivain à travers les thèmes qui lui sont chers : la société, la femme, la religion, mais aussi le rêve et l’imaginaire. Nous avons en effet cherché à dévoiler ce qui compose à la fois la volonté d’engagement de l’écrivain dans la réalité contemporaine, mais aussi son refuge dans le rêve et la parole poétique. Nous avons tenté par notre travail de rechercher dans ses premiers romans que sont Harrouda (1973), Moha le fou, Moha le sage (1978), et le diptyque L’Enfant de sable (1985) et La Nuit sacrée (1987), la genèse de l’écriture Jellounienne, aujourd’hui reconnue comme éminemment sociale, tout en étant consacrée pour sa sensibilité poétique et sa qualité littéraire. La démarche s’est voulue progressive, afin d’approcher toutes les facettes de cet écrivain, à la fois populaire et complexe, par le repérage de l’intertextualité et des dialogismes à travers les mythes, les références au corpus littéraire occidental et arabo-islamique, ainsi qu’à travers les discours divers appartenant à l’oralité. Notre étude s’est particulièrement intéressée aux effets de ces dialogismes et du travail d’interaction entre la langue française et la langue maternelle de l’écrivain, comme point d’orgue

  • Titre traduit

    Tahar Ben Jelloun, at the crossroads of East and West


  • Résumé

    Tahar Ben Jelloun is certainly one of the most francophone countries writer translated in the world. Moroccan by bis country of origin, and philosopher by training, he writes in french but mainly draws bis inspiration from the culture of the maghreb where he corne from. The intention of this thesis aims to linic up this duality in the writer through his favorite following themes: society, women, religion, but also the dream and imagination. In fact, we have sought to uncover what made both of commitment of the writer in the contemporary reality, but also bis refuge in dreams and the poetic word. We tried to search in bis first novels which are : Harrouda (1973), Moha le fou, Moha le sage (1978), and the diptych L’Enfant de sable (1985) and La Nuit sacrée (1987), the genesis of Jellounienne writing, currently recognized as eminently social, while being devoted to bis poetic sensibility and literary quality. The approach was intended progressive, to collect ail faces of this writer, both popular and complex, through the identification of intertextuality and dialogisms through myths, references to the western and arab-islamic literary corpus, as weil as through various discourses belonging to orality. Our study is particularly interested in the effects of this dialogism and work of interaction between the french language and the native one of the writer, as the highlight



Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.