Politiques linguistiques et multiculturalisme en République de Guinée Equatoriale de la colonisation espagnole à nos jours

par Adeline Darrigol

Thèse de doctorat en Etudes Hispaniques

Sous la direction de Alfredo Gomez-Muller.

Soutenue le 28-11-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Philip Whyte, Justo Bolekia Bolekà, Athanase Bopda.


  • Résumé

    La politique linguistique se présente comme un ensemble de mesures qu’adopte un État vis-à-vis d’une ou plusieurs langues parlées sur le territoire relevant de sa souveraineté, pour en modifier le corpus ou le statut. Les politiques linguistiques répondent généralement aux impératifs d’ordre idéologique, culturel, économique ou politique. En effet, les langues et le pouvoir entretiennent des liens étroits à travers la structure de la société. Historiquement, certaines transformations politiques sont à l’origine de modifications plus ou moins importantes du statut et du cadre institutionnel de la ou des langues de la société. Le cas de la République de Guinée Équatoriale de la colonisation espagnole à nos jours, en est particulièrement illustratif. Pendant la période coloniale espagnole (1858-1968), l'espagnol était la langue unique et obligatoire de l'administration, de la justice et de l'enseignement. L'Espagne a mis en oeuvre l'idéologie monolingue assimilationniste. (....). Après l'indépendance acquise en 1968, l'espagnol est devenu la langue officielle du nouvel état et l'hispanisation s'est poursuivie...(...). De 1979 à nos jours, l'Etat équato-guinéen applique une politique linguisique qui se fonde sur des enjeux culturels, économiques et géopolitiques. elle se caractérise par le renforcement de la langue espagnole, l'attribution du statut de langues officielles au français et au portugais. Par contre les langues natives ne bénéficient d'aucun statut public. (...)

  • Titre traduit

    Language policies and multiculturalism in Republic of Equatorial Guinea, from the spanish colonisation to nowadays


  • Résumé

    The linguistic policy is a set of measures taken by a State concerning one or many languages that are spoken in the territory placed under its sovereignty, in order to change the corpus or statute. In general, linguistic policies are based on ideological, cultural, economic and political goals. In fact, languages and power are strongly linked within the structure of the society. In the history, political factors have changed the statute and institutional framework of the society languages. The case of The Republic of Equatorial Guinea from the Spanish colonization to nowadays is particularly relevant. During the spanish colonial period (1858-1968), Spain expanded its language to the detriment of local Bantu and creole languages. The use of spanish was compulsory in administration, justice, schools....(...). The colony became independent in 1968. Spanish was official language of the new State and hispanization went on....(...). From 1979 to present day, the Equato-guinéan State is enforcing a linguistic policy based on cultural, economic and geopolitical goals.The use of Spanish is reinforced, French and Portuguese became official languages. But native languages don't have any public statute....(...)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.