La maison de Salomon : contribution à l'histoire du patronage scientifique et technique, France et Angleterre, ca.1600-ca.1660

par Aurélien Ruellet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pascal Brioist.

Soutenue le 01-03-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Gérald Chaix.

Le jury était composé de François Joseph Ruggiu, Liliane Hilaire-Perez, Mark Greengrass, Stephen Pumfrey.


  • Résumé

    Cette étude vise d'abord à dresser un tableau des foyers du patronage scientifique et technique. Le patronage aristocratique grandiose semble être une ressource rare et se trouve concurrencé par des formes de protection plus coutumières. L' État reste le grand dispensateur des faveurs ! s'il n'existe pas d'administration des sciences et des techniques, les monarchies offrent aux savants et techniciens plusieurs perspectives d'emplois alors que les préoccupations militaires et culturelles suscitent le développement de plusieurs chantiers de recherche. En dépit de cette disposition croissante des administrateurs à soutenir les entreprises savantes, l'accès aux faveurs du souverain reste très concurrentiel, comme le montre la querelle des longitudes autour des propositions de Jean-Baptiste Morin. Enfin, les techniciens sollicitent de manière croissante une autre forme de protection : le privilège d'invention, qui donne souvent lieu à la création d'entreprises techniques. La dernière partie de ce travail montre que la conquête du marché semble se nourrir de la faveur davantage que de l'innovation

  • Titre traduit

    Salomon's house : contribution to the history of the scientific and technical patronage France and England, ca. 1600-ca. 1660


  • Résumé

    This study first intends to map out the various modalities of scientific and technical patronage. Grand aristocratic patronage is rarely granted and is rivaled by more customary forms of protection. The State remains the greatest bestower of favours. Even if sciences and techniques are not supported by any administrative structures, monarchies give scientists and technicians several occupational perspectives while the State’s military and cultural preoccupations spark the development of various fields of research. Despite the administrators’ growing tendency to support scholarly enterprises, the access to the sovereign’s favours remains very competitive, as is shown through the longitude quarrel, which breaks out in relation to the work of the astrologer Jean-Baptiste Morin. Lastly, technicians increasingly appeal for another form of protection - the privilege of invention, which often results in the creation of technical enterprises. The last part of this study shows that the conquest of the marketplace tends to be spurred by favours more than by innovation

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

La maison de Salomon : histoire du patronage scientifique et technique en France et en Angleterre au XVIIe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : La maison de Salomon : histoire du patronage scientifique et technique en France et en Angleterre au XVIIe siècle
  • Dans la collection : Histoire
  • Détails : 1 vol. (339 p.)
  • ISBN : 978-2-7535-4912-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 305-320. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?